home > Personnalités > Attenborough, Richard (1923-2013)
Attenborough, Richard (1923-2013)
Brève
publié le dimanche 24 août 2014

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Ma’ Joad (dimanche 24 août 2014)

JPEG - 221.7 ko

 


Dimanche 24 août 2014

 

Mort de Richard Attenborough (1923-2013)
C’est l’histoire d’un artiste talentueux et chanceux.

Tournant pratiquement tous les ans, il a mené une carrière d’acteur réussie en Angleterre (de 1942 à 1963) jusqu’à ce qu’il aille voir en Amérique.
En 1963, il y amorce une nouvelle carrière, avec La Grande Évasion de John Sturges, avec notamment Steve Mc Queen, James Coburn, et Charles Bronson. Il va, dès lors, travailler régulièrement avec Guillermin, Aldrich, Wise, Fleischer, Preminger, Satyajit Ray, Branagh ou Spielberg. 78 films en tout, en comptant les télés.

En 1969, il commence une carrière de réalisateur. Il a 46 ans et son premier film (en Angleterre), Oh ! What a Lovely War !, fait du bruit : un film sarcastique musical et antimilitariste sur la Première Guerre mondiale.
Il y dit ce que tout le monde sait (mais refoule ou dissimule selon sa place dans le processus de production) : les guerres, c’est bon pour l’économie (par exemple pour cette fameuse "croissance" tant désirée), donc bon pour le pays.

Aparte  : On se souvient d’Antoine, le naïf. Pourquoi ces canons ? Pourquoi faisons-nous la guerre aux gens ? Ça fait marcher les usines, ça donne du travail aux gens.

Malgré (ou à cause de) "l’audace" du propos, le film se classe au 16e rang du box office anglais en 1969. En 1943 il s’était engagé dans le service cinématographique de la Royal Air Force, à 20 ans. Et d’une façon générale, on peut dire qu’il n’aura jamais oublié la guerre, qui figure un peu partout dans son œuvre.

Après ce premier coup d’éclat, il va tourner 12 films, dont le plus connu est Gandhi, en 1983, avec Ben Kingskley, un film qui récoltera de multiples récompenses.

Lui-même accepte les "décorations" à partir de 1967, et est même anobli en 1976.

Il était un honnête homme et ça s’appelle une vie réussie.

Revue Jeune Cinéma - Contacts