home > Personnalités > Lassalle, Jacques (1936-2018)
Lassalle, Jacques (1936-2018)
Brève
publié le mercredi 3 janvier 2018

Jeune Cinéma en ligne directe

Journal de Louise Wimmer (Mardi 2 janvier 2018)

JPEG - 324 ko

 


Mardi 2 janvier 2018

 

Jacques Lassalle (1936-2018) est mort tout à l’heure, ce mardi 2 janvier 2018.

Le Studio-Théâtre de Vitry en 1966, le TNS en 1983, la Comédie-Française en 1990 avec l’ouverture du Vieux Colombier, et même son éviction du Français en 1993, sont des étapes emblématiques d’un parcours exemplaire, au cours de cette grande période flamboyante du théâtre public qui a suivi les précurseurs, Jean Vilar et Jeanne Laurent, dans les quarante dernières années du 20e siècle.

Quand on pense à lui, ce soir, la première image qui vient, c’est son Don Juan, dans la cour du Palais des Papes, en juillet 1993, il y avait eu un orage terrible et un succès assorti. Un coup de Lassalle, on s’était dit.

JPEG - 128.5 ko

 

C’est là qu’on avait découvert Jeanne Balibar. Elle était entourée puissamment par Roland Bertin, Andrzej Seweryn, François Chaumette… Mais on ne voyait qu’elle, frêle Elvire maso, fascinés par son souffle, son ton, qui ne l’ont plus quittée par la suite, quand elle a préféré le cinéma.

JPEG - 104.5 ko

 

JPEG - 130.8 ko

 

Évidemment, il y a aussi son célèbre Tartuffe, au TNS en 1983, dans la scénographie de Yannis Kokkos, avec Gérard Depardieu, qui en fit un film en 1984 (avec DVD).

JPEG - 376.4 ko

 

Mais il y a des souvenirs de Lasssalle plus intimes, plus anciens et donc plus forts.

Toujours à Avignon, par exemple, c’est Remagen. L’Excursion des jeunes filles qui ne sont plus qui nous revient, d’après Anna Seghers (1900-1983), dans des décors de Yannis Kokkos, en 1978, avec Agathe Alexis, Anouk Grinberg, Françoise Lebrun, Elsa Pierce, Anna Prucnal, Emmanuelle Riva et Emmanulle Stochl.
Quand on ne trouve presqu’aucune image sur le Net, c’est là qu’on voit qu’on a vieilli.

JPEG - 164.2 ko

 

Jacques Lassalle, c’est aussi son travail avec Michel Vinaver, bien sûr. Et mille autres souvenirs évaporés, mais profondément sédimentés, images et mots, le destin naturel du théâtre et du vivant.

Quand Jacques Lassalle dialogue avec Évelyne Ertel, et c’est toute l’histoire de nos théâtres qui défile.

Sur France Culture.



Revue Jeune Cinéma - Contacts