home > Films > Sanrizuka. La Seconde Forteresse (1971)
Sanrizuka. La Seconde Forteresse (1971)
de Shinsuke Ogawa
publié le vendredi 23 mars 2018

par Jean Delmas
Jeune Cinéma n°66, novembre 1972

JPEG - 139.3 ko

 


Au printemps 2018, le Cinéma du réel (23 mars-1er avril 2018) et le Musée du Jeu de Paume (3-28 avril 2018) ont organisé une Rétrospective intégrale Shinsuke Ogawa & Ogawa Pro


"Dans le troisième film du cycle ( La Seconde Forteresse ) on retrouve les étudiants mais seulement pour le coup dur.
Et à l’intérieur de la société paysanne des éléments divers s’ajoutent, se complètent, se relaient. Dans les moments où le combat s’exalte, les femmes sont au premier rang, aux policiers, elle jettent : Ce sont les paysans qui produisent votre riz. Vous devriez avoir honte quand vous mangez votre riz." [...]

Cf. "Sur trois films de Shinsuke Ogawa" par Jean Delmas, in Jeune Cinéma n°66, novembre 1972.

JPEG - 240 ko

 

Cf. aussi : Entretien avec Shinsuke Ogawa

Après avoir accompagné les révoltes étudiantes durant les années 1966-1968, Shinsuke Ogawa et les membres de son collectif Ogawa Productions, né en 1968, se sont installés à Heta, village de la région rurale de Sanrizuka près de Tokyo, où les paysans expropriés résistent au chantier de construction de l’aéroport international de Narita. Entre 1968 et 1977, ils y produisent des films témoins de la lutte et de la répression brutale de l’État. Le film de Yann Le Masson & Bénie Deswarte, Kashima Paradise (1973) évoque aussi cette lutte.
L’aéroport fut finalement inauguré en 1978.


Le cycle Sanrizuka comprend 7 films.

* Front de libération du Japon. L’Été à Sanrizuka (Nihon Kaiho sensen : Sanrizuka no natsu) 1968.

* Front de libération du Japon. L’Hiver à Sanrizuka (Nihon kaiho sensen : Sanrizuka) 1970.

* Sanrizuka. La Guerre de trois jours (Sanrizuka : Daisanji kyosei sokuryo soshi toso) 1970.

* Sanrizuka. Les Paysans de la seconde forteresse (Sanrizuka : Dainitoride no hitobito) 1971.

* Sanrizuka. La Construction de la tour Iwayama (Sanrizuka : Iwayama ni tettō ga dekita) 1972.

* Sanrizuka. Le Village de Heta (Sanrizuka : Heta buraku) 1973.

* Narita. Le Ciel de mai (Sanrizuka : Gogatu no sora Sato no kayoiji) 1977.



Revue Jeune Cinéma - Contacts