Semaine du 6 au 12 juin 2015
publié le vendredi 5 juin 2015

Samedi 6 juin 2015

20.40 : Sin City de Roberto Rodriguez & Frank Miller (2005), OCS Choc
Une adaptation réussie de la BD, dans un noir & blanc velouté, avec des effets spéciaux étonnants. Et Mickey Rourke et Clive Owen pour les amateurs.

20.45 : Les Chiens de Riga d’Esther Campbell (2012), 13e Rue
Saison 3, épisode 2 des enquêtes de Wallander. Le roman était superbe, on souhaite que le téléfilm le soit aussi. Et la Lettonie, c’est fun.

20.45 : Paï de Niki Caro (2002), Ciné+Famiz
Joli petit film d’une réalisatrice néozélandaise dont on a perdu la trace depuis L’Affaire Josey Aimes (2006) et c’est dommage.

00.50 : Le Faucon en péril de William Clemens (1943), TCM
On annonçait la semaine dernière que les éditions Montparnasse avaient réédité les aventures du Faucon. Eh non, on a confondu avec Le Saint. Raison de plus pour ne rater aucun des épisodes de la série.

Dimanche 7 juin 2015

20.50 : La Chienne de Jean Renoir (1931), Ciné+Classic
Comment résister au premier chef-d’œuvre de la grande décennie de Renoir, la seule d’ailleurs, celle des années 30 ? La soirée lui est consacrée ; on ne le quittera pas.

22.25 : Essais d’acteurs suivis de Partie de campagne de Jean Renoir (1936), Ciné+Classic
Il s’agit des essais tournées avec Sylvia Bataille, Brunius, Georges Darnoux, etc. pour le film. Le programme n’annonce que quinze minutes d’essais, alors qu’il y en a plusieurs heures ; à ce propos, on est prêt à acheter à bon prix le DVD aujourd’hui épuisé qui contient l’intégrale !

23.20 : La Règle du jeu de Jean Renoir (1939), Ciné+Classic
Et pour couronner la soirée…

00.25 : Maya de Raymond Bernard (1949), France 3
À voir, par fidélité envers le cinéaste. Le film est curieux, imprégné de l’atmosphère du romantisme noir des années 30, prostituées, marins de passage et quartier réservé.

00.35 : Le Faucon à l’université de William Clemens (1943), TCM

Lundi 8 juin 2015

20.45 : La Guerre de Murphy de Peter Yates (1971), Ciné+Classic
Peter Yates n’a jamais été considéré comme un auteur. Peut-être, mais il n’a que rarement raté ses films. Celui-ci est à découvrir absolument, en souvenir de Peter O’Toole (et de Philippe Noiret, subséquemment)

21.00 : À ce soir de Laure Duthilleul (2004), TV5
Le film n’a connu aucun succès et est oublié. Sophie Marceau s’y montrait pourtant excellente, dans un beau rôle de veuve, perdue avec ses enfants dans une maison à la campagne. Une seconde chance s’impose.

22.55 : Une nuit en enfer de Robert Rodriguez (1996), Arte
Un petit régal : un polar dans un bar de vampires, avec Clooney, Keitel et Tarantino (auteur du scénario).

01.15 : Le Faucon au Far West de William Clemens (1944)

Mardi 9 juin 2015

20.40 : Frances Ha de Noah Baumbach (2012), OCS City
Le film a cassé la baraque à sa sortie, avec raison, chez les amoureux du cinéma indépendant. Greta Gerwig est une découverte (on a honte, mais on ne l’avait pas repérée dans To Rome With Love de Woody Allen).

20.40 : Horizons perdus de Frank Capra (1937, OCS Géants
Renvoyons au bel article du regretté Guy Gautier (JC 319-320, automne 2008) et suivons Ronald Colman vers Shangri-la.

20.45 : Le Secret du Grand Canyon de Don Siegel (1959), Ciné+Classic
Siegel a fait mieux. Mais du Siegel en roue libre, c’est tellement plus costaud que tant d’autres.

20.50 : Mon curé chez les nudistes de Robert Thomas (1982), Comédie
Pour vérifier jusqu’où le cinéma français peut descendre, bien plus bas que Max Pecas. Pour les fans de Paul Preboist.

22.05 : Damsels in Distress de Whit Stillman (2011), OCS City
De nouveau Greta Gerwig, chez un cinéaste bien trop rare (quatre films en vingt-cinq ans !), mais attachant.

22.20 : Mon curé chez les Thaïlandaises de Robert Thomas (1983), Comédie
Pour boire le calice jusqu’à la lie.

22.50 : La Ruée de Frank Capra (1932), OCS Géants
Le titre original est plus précis : American Madness. Très grand film sur la crise, les banques, la Dépression, etc.

00.35 : Le Faucon au Mexique de William Berke (1944)

Mercredi 10 juin 2015

20.45 : Leçons d’harmonie d’Emir Baigazin (2013), Ciné+Club
Pas vu, mais un film kazakh vaut obligatoirement qu’on s’y arrête.

20.45 : Les Inconnus dans la ville de Richard Fleischer (1955), Ciné+Classic
L’impératif catégorique selon lequel tous les films de Fleischer sont à (re)voir s’applique pleinement. La Série Noire de W.L. Heath était excellente, le film est au même niveau - et Lee Marvin, pas encore une vedette, s’en donne à cœur joie.

20.50 : Gold de Thomas Arslan (2013), Arte
Pas vu non plus, mais avec Nina Hoss, alors…

00.40 : Le Faucon à Hollywood de Gordon Douglas (1944), TCM

Jeudi 11 juin 2015

20.40 : Johnny Guitar de Nicholas Ray (1954), Paramount Channel
Comme la soirée n’offre pas trop de chefs-d’œuvre, on peut se replonger dans le saloon de Joan Crawford, il reste toujours quelque chose à y boire.

20.40 : Blonde Platine de Frank Capra (1931), OCS Géants
Le film a lancé Jean Harlow, qui avait pourtant tourné plus de films qu’il ne lui en restait à tourner, avant sa mort brutale en 1937. Le travail de Capra est, comme d’habitude, remarquable.

20.45 : J’me sens pas belle de Bernard Jeanjean (2004), Numéro 23
Ne pas s’arrêter au titre ni au nom du réalisateur. C’est un film gentil et triste et le duo Marina Foïs - Julien Boisselier fonctionne bien.

00.30 : Le Faucon à San Francisco de Joseph H. Lewis (1945)

Vendredi 12 juin 2015

20.40 : La Colère de Dieu de Ralph Nelson (1972), TCM
Mitchum en prêtre défroqué (décidément) dans un drôle de western, qui part dans tous les sens, mais est fort réjouissant. Dernière apparition de Rita Hayworth.

20.40 : Les Grandes Manœuvres de René Clair (1955), OCS Géants
Puisque la soirée est patrimoniale, profitons-en. Le dernier bon film de l’auteur, élégant et harmonieux. Avec un générique de rêve, dont, soixante ans plus tard, il reste de nombreux interprètes, Morgan, Bardot, Magali Noël, Dany Carrel, Judith Magre, Claude Rich et Piccoli. Un film béni ?

20.45 : Ali-Baba et les quarante voleurs de Jacques Becker (1954), Ciné+Classic
À revoir, ne serait-ce que pour s’étonner de ce que Truffaut ait pu y voir le plus beau film de l’année.

00.05 : Qui veut la peau du Faucon ? de Ray McCarey (1946), TCM

Revue Jeune Cinéma - Contacts