home > Personnalités > Bertucelli, Jean-Louis (1942-2014)
Bertucelli, Jean-Louis (1942-2014)
Brèves
publié le lundi 27 juillet 2015

Jean-Louis Bertuccelli (1942-2014)

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Ma’Joad (jeudi 6 mars 2014)

Jeudi 6 mars 2014 : Mort de Jean-Louis Bertuccelli (1942-2014).

Il avait fait une irruption très remarquée sur nos écrans, avec Remparts d’argile (Prix Jean Vigo 1970), une superbe fiction sensible à partir d’une étude sociologique de Jean Duvignaud.
Comme une préfiguration des docufictions d’aujourd’hui.

Après, on l’avait suivi attentivement, et on avait aimé Paulina 1880 (1972), et On s’est trompé d’histoire d’amour (1974).
Et puis, il y avait eu ce grand succès populaire, Docteur Françoise Gailland (1976), avec Annie Girardot, un bon film solide, boudé par la critique chic.

Un tournant dans sa carrière : au lieu de reproduire ce succès, il avait progressivement disparu des hit-parades.
Quelque chose de difficile à identifier, un accident de trajectoire, sujet d’étude pour les biographes, voire les psychosociologues ou les politiques.

A priori, avec un gros bon sens, on peut se dire qu’il faut de solides talents (autres qu’artistiques) pour surmonter les disjonctions sociales auxquelles un créateur peut être confronté, surtout quand elles adviennent entre le peuple et la critique-élite.

Parmi les innombrables questions que Jeune Cinéma a posées, durant 50 ans, figure celle du "cinéma populaire". Ou pas.

Il était aussi le père de Julie Bertucelli, réalisatrice du délicieux (et reconnu) Depuis qu’Otar est parti (2003).

Eh oui, ça n’arrive pas qu’aux femmes d’avoir des "recommandations", femme de, fille de…, etc.

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Ma’Joad (jeudi 6 mars 2014)

Revue Jeune Cinéma - Contacts