home > Au fil du temps > Salut les câblés ! > Salut les câblés ! (2020) > Semaine télé du 18 au 24 juillet 2020
Semaine télé du 18 au 24 juillet 2020
Salut les câblés !
publié le samedi 18 juillet 2020

Jeune Cinéma en ligne directe

JPEG - 161.9 ko

 

Good Night, and Good Luck de George Clooney (2005)

Humeurs de Lucien Logette


 

Samedi 18 juillet 2020

 

36 films sur les diverses chaînes cinéma, inédits = 0, et tous passés lors des dernières semaines. Soirée terrasse.

 

Dimanche 19 juillet 2020

 

20.40 : Robinson Crusoé sur Mars de Byron Haskin (1964), Paramount Channel
La chaîne a décidé d’exhumer les joyeusetés disparues du fantastique et de la SF. Après le festival Kevin Connor du mois, reprise d’un titre déjà passé le 18 juillet 2016 et qui demeure un petit régal vintage, comme les couvertures de la revue Galaxie ou des romans de la collection Anticipation du Fleuve Noir. Haskin avait déjà signé La Guerre des mondes (1953), La Conquête de l’espace (1955), De la Terre à la Lune (1958), il ne faisait qu’élargir son territoire.

20.50 : Le Saut de l’ange d’Yves Boisset (1971), Classic
Non, tous les films de Boisset n’ont pas encore été programmés, la preuve. Celui-ci est son quatrième, entre Un condé (1970) et L’Attentat (1972), une période où l’engagement politique était direct. Sa description des magouilles électorales à Marseille n’a rien perdu, cinquante ans après, de sa pertinence. Jean Yanne en chef de clan corse, un promoteur voyou qui s’appuie sur les barbouzes gaullistes du SAC (sur plainte de cette officine, l’acronyme du Service d’Action civique fut remplacé dans les dialogues par un "bip" qui mettait en joie le public), Sterling Hayden en flic américain et quelques trognes caractéristiques, Daniel Ivernel, Raymond Pellegrin, Claude Cerval, Marcel Lupovici. C’est tout de même mieux que de l’Olivier Marchal.

22.20 : Hostiles de Scott Cooper (2017), Frisson
Pour ceux qui auraient raté ce superbe western mélancolique le 3 juillet 2020.

22.20 : Tangerine de Sean Baker (2015), OCS City
Cinquième titre de l’auteur (mais le premier à parvenir ici), tourné "à l’arrache" : acteurs non-professionnels, tournage avec un iPhone5 dans les rues de Tinseltown, quartier de Los Angeles réservé à la prostitution transsexuelle. Une immersion, donc, parfois un peu fatigante, mais avec un ton d’authenticité qui finit par convaincre, malgré l’aspect limité du sujet. Le film fut présenté à Sundance et à Deauville où il décrocha le prix du jury. On a pu voir depuis, du même Baker, The Florida Project (2017), passé sur le câble le 30 octobre 2019.

 

Lundi 20 juillet 2020

 

20.40 : Surprise-party de Roger Vadim (1982), OCS Géants
Inédit. L’avant-dernier film de l’auteur (oui, il fut considéré comme tel pendant quelques années) qui aurait dû s’arrêter quinze ans plus tôt, après Barbarella (1968), qui pourtant, déjà… Il est intéressant de le regarder pour apprécier la dégringolade et la perte de sens (cf. la façon dont Mylène Demongeot décrit le tournage dans ses Mémoires). Duchaussoy, Ronet, Hossein, Caroline Cellier semblent se demander ce qu’ils font là. Et Dieu créa… la femme avait fait un million d’entrées à Paris en 1956, celui-ci en a fait 70 000.
Le reste de la programmation, sur toutes les chaînes, n’est que du réchauffé.

 

Mardi 21 juillet 2020

 

20.40 : Empire Falls de Fred Schepisi (2005), OCS Max
Téléfilm inconnu. Mais 1) tout ce qu’on connaît du réalisateur vaut le détour, et 2) le générique est éblouissant : Ed Harris, Philip Seymour Hoffman, Paul Newman, Joanne Woodward, Robin Wright, Theresa Russell, Helen Hunt, Aidan Quinn. Problème : le téléfilm est à l’origine une mini-série en deux épisodes - en tout, plus de trois heures ; il semble, vu la durée annoncée (110 mn), qu’il ne s’agisse que de la première partie.

20.40 : Une pluie sans fin de Dong Yue (2017), OCS Choc
Cf. note du 26 décembre 2019.

Tout le reste, cf. plus haut.

 

Mercredi 22 juillet 2020

 

20.40 : Les Frères Sisters de Jacques Audiard (2018), OCS Choc
Premier film américain d’Audiard. En réalité, si les capitaux sont en grande partie américains, le tournage a eu lieu principalement en Europe, en Roumanie et en Espagne, comme les westerns italiens des années 60. Mais la distribution est US et de haut niveau : Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal, et Carol Kane. Et Rutger Hauer, qui est de partout.

23.25 : Péché mortel de John Stahl (1945), TCM
Première apparition d’un film de Stahl sur le câble, ce qui est une injustice majeure pour l’auteur de quelques-uns des plus beaux mélodrames des années 30, dont les remakes ont fait la gloire de Douglas Sirk, alors que les originaux les valent largement. Il y eut une époque, il y a une grosse dizaine d’années, où TCM n’hésitait pas à offrir à des cinéastes ou à des acteurs anciens des rétrospectives qui réjouissaient les amateurs couche-tard. Stahl aurait pu faire l’objet d’un tel hommage. Contentons-nous de ce chef-d’œuvre du film noir en Technicolor Kalmus lumineux. Brunius lui consacra, en 1946, un article mémorable, "Couleur du tragique", dans le n° 2 de La Revue du cinéma), dans lequel Gene Tierney tient un de ses rôles les plus vénéneux.

00.05 : La Taverne de l’Irlandais de John Ford (1963), Paramount Channel
Cf. note du 2 septembre 2018.

 

Jeudi 23 juillet 2020

 

20.50 : Paul Sanchez est revenu ! de Patricia Mazuy (2018), Frisson
La réalisatrice n’avait rien tourné depuis Sport de filles (2011), que notre manque d’intérêt pour le dressage de chevaux nous avait empêché d’apprécier. Ici, s’inspirant vaguement de l’affaire Dupont de Ligonnès, elle recrée assez brillamment l’atmosphère d’une petite ville tranquille, confrontée au retour d’un assassin impuni, dix ans après son crime. Laurent Lafitte est, comme à son habitude, très convaincant, mais le gros atout du film, c’est Zita Henrot, qui, depuis sa révélation dans Fatima de Philippe Faucon (2015), ne nous a jamais déçus.

22.40 : Folle à tuer d’Yves Boisset (1975), Classic
Certes passé il y a moins d’un an, mais c’est juste pour attirer l’attention sur l’actualité de Jean-Patrick Manchette, dont Boisset avait adapté ici Ô dingos, ô châteaux !, réédition en Folio de son Journal 1966-1974, édition de ses Lettres du mauvais temps 1977-1995 et de ses Chroniques ludiques. C’est la fête !

23.55 : L’Affaire Monet de Philip Martin (2014), OCS Choc
Téléfilm inconnu, sorti directement en VOD. Mais le générique interpelle : John Travolta en plus grand faussaire de tableaux sur le marché et notre cher Tye Sheridan, deux ans après Mud. À découvrir.

 

Vendredi 24 juillet 2020

 

22.05 : Recomptage de Jay Roach (2008), OCS Max
Téléfilm inconnu. En VO, Recount. Le recomptage c’est celui des bulletins de vote le soir de l’élection présidentielle de novembre 2000 et l’arrêt de la Cour Suprême qui le suspendit en Floride, ce qui permit à George Bush de l’emporter sur Al Gore. Avec Kevin Spacey, Bob Balaban, John Hurt et Laura Dern. À découvrir (bis).

C’est tout pour la semaine. Heureusement que les vidéothèques municipales restent ouvertes.



Revue Jeune Cinéma - Contacts