home > Personnalités > Lebel, Jean-Jacques (né en 1936)
Lebel, Jean-Jacques (né en 1936)
Brèves
publié le lundi 4 juin 2018

Jeune Cinéma en ligne directe

* Journal de Louise Wimmer mai 2018 (mercredi 30 mai 2018).

* Journal de Louise Wimmer juin 2018 (lundi 4 juin 2018).

Cf. aussi : Jean-Jacques Lebel, l’outrepasseur. "Montrage" et nostalgie (2018).

JPEG - 228.4 ko

 


Mercredi 30 mai 2018

 

À Paris, à Beaubourg, une exposition inédite : Jean-Jacques Lebel, l’Outrepasseur (30 mai-3 septembre 2018).

JPEG - 146.5 ko

 

Une cinquantaine d’œuvres (de tableaux), des vidéos, des photos (où certains peuvent même se reconnaître) et de nombreux documents d’archives.


 

Félix Guattari l’appelait "Peintre de la transversalité".

Mais Jean-Jacques Lebel(né en 1936) est plus que seulement transversal, il est aussi vertical et outrepasse largement les hiérarchies fallacieuses, par ses actions, ses visions, ses écrits, ses téléscopages, ses films, ses performances, ses tribus, ses coups, et toute définition, lui est forcément restrictive.
Il est un activiste, un agitateur, un provocateur, doté d’un troisième œil, de la race de ces acteurs sociaux qui font croire que les happenings ressemblent à des insurrections et que l’art peut changer le monde.

JPEG - 450.3 ko

 

Les projections quotidiennes, en lien avec l’exposition Lebel :

* À 11h30 : Polyphonix 4 de Jacques Boumendil (1984).

* À 12h30 : André Breton de Dominique Païni (1991) ; Le Cowboy et l’Indien de Alain Fleischer (1994).

* À 14h00 : Monument à Félix Guattari de Jean-Jacques Lebel & François Pain (1995).

* À 15h30 : Trois Happenings de Jean-Jacques Lebel (2001).

* À 16h30 : L’Art du montage de Danielle Shirman (2011).

* À 18h30 : Beat Generation de Jean-Jacques Lebel & Xavier Villetard (2013).

JPEG - 350.6 ko

 

JPEG - 301.5 ko

 

Centre Pompidou, Galerie du musée, place Georges-Pompidou, 75004 Paris.



Lundi 4 juin 2018

 

D’abord, une nouvelle facétie Facebook, transmise par notre ami Carlos, qui, pour permettre à la vieille revue Jeune Cinéma d’être dans le vent, s’occupe de ce réseau social, avec des amis choisis et soigneusement sélectionnés.

Il a mis en ligne, sur FB, le compte rendu de l’expo de Beaubourg, Jean-Jacques Lebel l’outre-passeur. Notre Facebook s’est immédiatement bloqué : "On ne respectait pas les standards de la communauté". Avec, surtout, un commentaire édifiant : "L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe". Sic.

JPEG - 561 ko

 

JPEG - 251 ko

 

En image, on avait mis un détail de son "Portrait de Nietzsche" (1961), en prenant soin de ne rien mettre de porno. Alors, il est vrai que Nietzsche a une grosse moustache. Et son Par delà le bien et le mal (en poche) - ouvrage séditieux que les censeurs philippins de FB ont sûrement lu - est méchamment cloué au mur, avec un peu de rouge, du sang quoi. On a demandé à FB, comme il le propose, à ce qu’on "revoie la publication sous un nouveau jour", ça prend 24 heures.

On ne saurait trop vous recommander de venir plutôt directement, sur le site.
Dans l’article, oui, il y a des images pas convenables du tout et du cul. Des gens à poil, mais pas tellement de barbes pourtant.
On devrait essayer de rajouter, sur le mur FB, quelques documents politiques qui figurent dans l’expo, voir si ça indispose autant les censeurs. Mais on connaît déjà la réponse, même les énormités sociales et politiques sont bien moins dangereuses, pour notre système dominant et bienaimé, que les affaires de mœurs, elles, irrécupérables.

JPEG - 212.6 ko

 

JPEG - 139.8 ko

 

Lebel serait heureux d’être encore aussi sulfureux en 2018 qu’il y a 50 ans.
"Éternel", comme Sade et quelques autres ? La vraie gloire.



Revue Jeune Cinéma - Contacts