Journal de Ellis & Neck (édito 2019)
Édito 2019
publié le mardi 1er janvier 2019


 

ÉDITO 2019

 



L’année 2018, centenaire d’un armistice qui n’aura tenu qu’une vingtaine d’années, et cinquantenaire d’une révolution qui font figure d’événements, ouvre sur une nouvelle année périlleuse, 2019.

Sirius, objectif s’il en est, voit la planète Terre plus agitée que jamais, avec les éléments qui se déchaînent, les sociétés qui semblent hors contrôle entre clowns, porcs et diables, les couches humaines qui s’ébranlent.

Après Ma’ Joad la mère du syndicaliste, Old Gringo le témoin ironique, Hushpuppy la petite fille étonnée, Ben Cash le vieux hippie, Louise Wimmer la chômeuse sans homme, Jeune Cinéma continue à zoomer sur des personnages de récits, plus fiables que les vivants errant. En 2019, la parole est à Ellis et Neck, qui auraient 20 ans cette année.

JPEG - 222.1 ko

 

Selon la philosophie de Mud, ils observent "les forces qui s’affrontent, le bien, le mal, la poisse, la chance", ce nouveau monde qui sera le leur. Ils croient en l’amour et en l’amitié. Ils connaissent des îles, ils ont des horizons.
Autour d’eux, s’accumulent les défaillances des grandes personnes, alors ils savent que c’est - déjà - à eux de jouer.
Ils savent que quel que soit son état, le monde va leur revenir à eux.
Ils sont prêts.

On est avec eux, à nouveau plein d’espoir, grâce à la douceur des femmes, Juniper et May Pearl, et au happy ending offert par les hommes, Mud et Tom.

JPEG - 317.2 ko

 

Jeune Cinéma

* Mud de Jeff Nichols (2013).

Ellis : Tye Sheridan ; Neck : Jacob Lofland.
Mud : Matthew McConaughey ; Tom Blankenship : Sam Shepard.



Voyage dans le temps.

 



Revue Jeune Cinéma - Contacts