home > Films > H6 (2021)
H6 (2021)
de Ye Ye
publié le mercredi 2 février 2022

par Sylvie L. Strobel
Jeune Cinéma n°410, automne 2021

Sélection officielle en Séance spéciale au Festival de Cannes 2021

Sortie le mercredi 2 février 2022


 


L’hôpital du Peuple n°6, à Shanghaï, le plus grand centre hospitalier public de la ville, grouille de malades, de soignants, de soignés, de rebouteux expérimentés et autres offreurs de médecines alternatives.


 


 


 

Il y a aussi des agents immobiliers proposant le rachat de leur pauvre logement à ceux qui doivent choisir entre leur toit et le paiement d’une opération vitale pour un parent malade. Les soins sont chers, tout est payant. Les familles campent sur place dans leurs couvertures de couleurs vives, elles guettent l’heure des visites qui ne sont autorisées que de 15h à 15h30.


 


 


 

Hors de ces horaires, un père chante derrière la porte pour sa jeune fille paraplégique après un accident de voiture qui a tué sa mère. On ne le lui a pas dit, elle sourit. Un vieux monsieur calme veille tendrement son épouse inconsciente. Une petite fille a eu la main définitivement détériorée par un camion qui a roulé sur le trottoir, elle crie quand elle a mal dans sa grosse veste rose vif. Le fautif rechigne à prendre en charge les frais de l’aide soignante.


 


 

Un fermier est bien mal en point, la tête écorchée, la colonne vertébrale atteinte. Une opération serait possible mais elle coûterait 100 000 yuans, frais de séjour en plus, et sans garantie. La famille envisage de se cotiser et de s’endetter, on vendrait aussi sa maison. De toute façon, il ne remarchera plus, alors il se résigne.


 


 

H6 est le premier film de la plasticienne Ye Ye qui vit en France depuis 15 ans. La réalité des vies bouleversées qu’elle filme est terrible, où se conjuguent catastrophe et misère. Mais à aucun moment elle n’intervient, pour souligner, dramatiser, juger.


 


 

Les médecins ne se comportent pas en mandarins, ils discutent gentiment avec les familles, qui, elles, sont exemplaires de solidarité, d’affection, de résistance.
Ce que Yéyé regarde, avec une grande bienveillance, c’est ce qu’elle appelle "le pessimisme joyeux" du peuple chinois, une vision du monde inconnue de l’Occident.


 


 

Cet hôpital, microcosme qui ressemble à une fourmilière, est comparable à celui décrit dans La Fracture de Catherine Corsini. (1) Mais, en France, on a la Sécurité Sociale.

Sylvie L. Strobel
Jeune Cinéma n°410, automne 2021

1. La Fracture de Catherine Corsini (2021), sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 2021.


H6. Réal, ph : Ye Ye ; mont : Rodolphe Molla ; son : Thomas Fourel (France, 2021, 114 mn). Documentaire.



Revue Jeune Cinéma - Contacts