home > Thématiques > Féminisme > Tous les 25 novembre > À propos du 25 novembre 2021
À propos du 25 novembre 2021
publié le jeudi 25 novembre 2021

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Wayne Hays 2021 (jeudi 25 novembre 2021)


 



Jeudi 25 novembre 2021

 

Aujourd’hui, jour de la Sainte Catherine, depuis 1999, c’est la Journée internationale
de lutte contre les violences faites aux femmes.

Cette année 2021, l’ONU a décidé de 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre.


 

En France aussi, la journée est officielle, même si les promesses, grandiloquentes, sont mal suivies, et les aides publiques distribuées avec parcimonie. Les faibles femmes sont habituées à compter sur leurs propres forces.


 

En 2020, la mobilisation s’est faite en ligne.
Pour cette 30e édition, on se rattrape, en élargissant la journée à une belle semaine. La manif de samedi dernier, 20 novembre 2021, fut un grand succès, elle a duré près de 5 heures.


 

Le prochain rendez-vous est après-demain, samedi 23 novembre 2021.

Aujourd’hui, à Paris, jeudi 25 novembre 2021, le rendez-vous est à 18h00 à la République pour une marche aux flambeaux.
C’est bien de renouer avec les marches féministes nocturnes. Il semble que la première ait eu lieu, en 1978, à San Francisco, "Take Back the Night". Mais on se souvient aussi de celles qui ont eu lieu en France, la première, épatante, de septembre 1982, et les suivantes, souvent réprimées, par les flics.

Cf. Une exposition itinérante présentée pour la première fois à l’Espace Culture de Lille, Take back the Night ! (20 janvier-14 février 2014).


 

L’ordre républicain, de nos jours encore, désapprouve les femmes qui ont l’audace de marcher dans la rue, la nuit, et qui, après, viendront se plaindre s’il leur arrive quelque chose. En 2012 (en 2012 !), sur le site internet du Ministère de l’Intérieur, il y a eu, pendant quelques mois, une rubrique "Conseils aux femmes" : "Évitez les lieux déserts, les voies mal éclairées, les endroits sombres où un éventuel agresseur peut se dissimuler. Dans la rue, si vous êtes isolées, marchez toujours d’un pas énergique et assuré. Ne donnez pas l’impression d’avoir peur. [...] Votre sac à main est la cible des voleurs, tenez le plaqué contre vous. […] En voiture verrouillez les portes. Dans les parkings, évitez les coins sombres".
Si, si.
Et il suffit de regarder la télévision, dix ans après, pour en entendre et en voir de plus belles, ne venant pas seulement de petits machos à (très) petit pouvoir et à large manspreading, mais aussi de représentants officiels de l’admirable démocratie. Qui naquit en Grèce sans les femmes et sans les esclaves, ne jamais oublier ça.


 

Bonnes lectures :

* Sandrine Rousseau, Manuel de survie à destination des femmes en politique, préface de Claire Serre-Combe, Paris, Les petits matins, 2015.


 

* Noémie Renard, En finir avec la culture du viol, préface de Michelle Perrot, Paris, Les petits matins, 2018, réédition augmentée en 2021.


 



Revue Jeune Cinéma - Mentions Légales et Contacts