home > Films > Un monde (2021)
Un monde (2021)
de Laura Wandel
publié le mercredi 26 janvier 2022

par Francis Guermann
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle Un certain regard au Festival de Cannes 2021

Sortie le mercredi 26 janvier 2021


 


Premier film de la réalisatrice belge Laura Wendel, Un monde immerge son spectateur dans une école primaire de ville, par le regard d’une fillette entrant en première année, et qui doit affronter un monde nouveau, espérant la protection de son frère aîné. Mais celui-ci est victime de harcèlement de la part d’élèves plus grands. La fillette est témoin de l’impuissance et de la peur de son frère qui lui demande de garder le silence afin de ne pas être tout à fait rejeté. Elle-même finit par vivre un rejet de la part de ses camarades de jeu.


 

Le thème du harcèlement est au centre du film. Si la psychologie des enfants, le poids qui pèse sur eux et leur impossibilité d’agir dans de telles circonstances sont parfaitement suggérés, la manière et les choix cinématographiques sont plus sujets à caution. L’immersion est anxiogène : caméra à hauteur d’enfant et sans arrêt mobile, gros plans systématiques et focale ouverte qui élimine tout background et profondeur de champ. Si cela correspond à une caméra subjective et a pour but de faire vivre de l’intérieur cette violence du harcèlement, cela crée aussi une schématisation qui nuit aux nuances et artificialise finalement toutes les relations humaines à l’œuvre dans un lieu tel qu’une école qui est ici réduite à un lieu de violence. Cela devient : des enfants asociaux encadrés par des adultes incompétents.


 

Les moments de violence subis par des enfants et organisés par d’autres enfants se déroulent dans une cour de récréation où aucun adulte ne semble rien apercevoir, les enseignants et encadrants ne semblent rien comprendre de ce qu’il se passe ou réagissent de façon affective mais impuissante (la maîtresse de la fillette), le père des enfants est un ours qui réagit sans nuance… Bref la charge est complète contre une école qui ne remplit pas son rôle élémentaire de prendre soin de ses élèves et de dialoguer avec les parents.


 


 

Le harcèlement scolaire est une réalité à laquelle beaucoup de parents et de familles sont extrêmement sensibles aujourd’hui. Le cinéma peut en être un révélateur. Il peut aussi ouvrir un débat. On reste un peu sur sa faim avec ce film dont le parti-pris est une spectaculaire plongée dans le monde de l’enfance, mais qui élimine un peu facilement la dimension sociale du problème, laissant chacun à son monde et sa solitude. Il ignore aussi ce que la pédagogie peut apporter et comment elle conduit les enfants à des relations apaisées, constructives et fraternelles. Toute l’école, depuis Decroly, Freinet ou Montessori, mène aussi à cela.

Francis Guermann
Jeune Cinéma en ligne directe


Un monde. Réal, sc : Laura Wandel ; ph : Frédéric Noirhomme ; son Thomas Grimm-Landsberg ; mont Nicolas Rumpl. Int Maya Vanderbeque, Güter Duret, Elsa Laforge, Karim Leklou (Belgique, 2021, 73 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts