home > Films > En roue libre (2021)
En roue libre (2021)
de Didier Barcelo
publié le mercredi 29 juin 2022

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n°416, été 2022

Sortie le mercredi 29 juin 2022


 


En roue libre, premier long métrage de Didier Barcelo, une comédie magnifique.
Louise un matin, après s’être garée le long d’un trottoir ne parvient plus à sortir de sa voiture, tétanisée par une crise de panique. Paul passe par là, il cherche une voiture à voler, s’intéresse à celle de Louise sans voir qu’elle est à l’intérieur, recroquevillée à l’arrière.


 

Marina Foïs et Benjamin Voisin forment un duo formidable embarqué dans une histoire insensée, un genre de road-movie et de huis-clos mêlés, inquiétant et drôle à la fois. Ce "long fleuve in-tranquille" est chahuté par les pulsions mortifères de Paul armé d’un pistolet qu’il destine à venger la mort de son frère et la tristesse de Louise qui a laissé partir son mari avec sa meilleure amie et se retrouve seule dans une vie monotone. Cette situation cocasse aurait pu très mal tourner, mais la curiosité alliée au désir de découvrir l’autre l’emporte. L’empathie se transforme lentement en sympathie. L’esprit de vengeance de Paul comme le mal-être de Louise, celui que l’on pensait mauvais et celle que l’on croyait perdue se retrouvent à vivre ensemble des événements aussi insolites qu’irréels, avec beaucoup de légèreté et d’humour.


 

Aux deux protagonistes, s’ajoute au cours du récit le fin psychologue David (Jean-Charles Clichet) qui tente un discours introspectif afin d’arracher Louise à sa voiture. Chacun vit cette situation extravagante avec beaucoup d’amusement et de grâce, à noter d’ailleurs la saveur des dialogues et réparties, dans cette séquence. Marina Foïs spontanée et naturelle vit et surmonte les événements avec beaucoup de liberté, sans jamais perdre son caractère intériorisé et sa douce philosophie, Benjamin Voisin endosse tous les rôles, du délinquant saligaud, violent, au garçon tendre, réfléchi. Petit à petit c’est à celui qui étonnera l’autre dans les démarches et décisions à prendre. Le quotidien de leur vie coincés dans la voiture provoque pas mal de gags savoureux, qui montrent Marina Foïs pleinement désinhibée et Benjamin Voisin capable de sensibilité et d’attention. La séquence chez les gitans est superbe, comme le coup du toit ouvrant, ou encore les petites culottes achetées à la station-service.


 

Il y a dans ce film une véritable allégresse, quelque chose de jubilatoire à poursuivre la route sans présager de son issue, une sorte d’errance heureuse et hasardeuse, en compagnie de ces personnages hors du commun qui transgressent interdits, tabous et autres complexes.
Didier Barcelo réalise En Roue libre, un premier film singulier, sans retenues, dans une continuité de scènes précieuses jusqu’à la dernière sur le pont, magnifique "saut de l’ange" digne de l’imaginaire et du regard sur le monde, du réalisateur.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n°416, été 2022


En roue libre. Réal : Didier Barcelo ; sc : D.B. & Marie Deshaires ; ph : Christophe Beaucarne ; mont : Juliette Welfling, Camille Delprat ; mu : Peter von Poehl. Int :
Marina Foïs, Benjamin Voisin, Jean-Charles Clichet, Albert Delpy, Jean-Pierre Martins (France, 2021, 89 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts