home > Au fil du temps > Salut les câblés ! > Salut les câblés ! (2015) > Semaine télé du 4 au 10 avril 2015
Semaine télé du 4 au 10 avril 2015
Salut les câblés !
publié le vendredi 3 avril 2015

Samedi 4 avril 2015

20.40 : Elle s’en va d’Emmanuelle Bercot (2013), OCS Max
La programmation générale étant un peu falote, pourquoi ne pas s’intéresser aux aventures de Catherine Deneuve, notre nouvelle Edwige Feuillère, et à sa trajectoire bousculée ? Le film a connu un accueil public favorable, on pourra vérifier à la seconde vision s’il le méritait.

20.40 : OSS 117 se déchaîne d’André Hunebelle (1963), OCS Géants
On glorifie Hunebelle (soirée spéciale sur la chaîne), quelle étonnante époque. À voir, ne serait-ce que pour constater l’intelligence des parodies de Michel Hazanavicius.

20.45 : Le Bon Plaisir de Francis Girod (1983), Ciné+Club
Il est temps de revenir sur la génération des cinéastes français des années 70, entre Nouvelle Vague et Nouvelle Nouvelle Vague, dont certains ont déjà disparu. Le film est un élément bien représentatif des années 80, politiquement déjà si lointaines.

22.10 : Deux en un de Bobby & Peter Farrelly (2003), Ciné+Émotion
Des frères siamois à Hollywood, il fallait oser. Les Farrelly l’ont fait. On peut froncer le nez devant leur manque de légèreté, mais quelle rigolade…

00.55 : L’affaire est dans le sac de Pierre Prévert (1932), Polar
Pour mémoire, car on l’a déjà choisi il y a quelques mois. Mais on persiste.

Dimanche 5 avril 2015

20.40 : Mondwest de Michael Crichton (1973), OCS Géants
Encore une variation sur l’univers des robots, très réussie. Yul Brynner nous avait alors beaucoup impressionnés. La suite (Les Rescapés du futur de Richard T. Heffron, à 22.05 sur la même chaîne) est moins convaincante.

20.45 : La Salamandre d’Alain Tanner (1971), Ciné+Classic
Le succès, lors de sa sortie, fut incroyable : des mois au Saint-André-des-Arts, qui fêta ainsi son ouverture. Bulle Ogier, Jean-Luc Bideau et Jacques Denis entrèrent dans notre panthéon des trios de cinéma.

20.45 : Terminator de James Cameron (1984), Ciné+Frisson
Le meilleur de la série, même si le numéro 2, également signé Cameron, nous a fait également frissonner jadis. Mais il y a Linda Hamilton.

22.15 : Le Mystère de la flamme fantôme de Tsui Hark (2010), OCS Max
Les aventures de Détective Dee au service de la future impératrice. On le préfère à sa suite (ou plutôt à son "préquel").

00.15 : La Reine du Montana d’Allan Dwan (1951), France 3
Le cinéma de minuit entame un cycle Dwan produit par Benedict Bogeaus. Prière de ne rien manquer.

Lundi 6 avril 2015

20.40 : Mosquito Coast de Peter Weir (1986), OCS Géants
Décidément, les films de Weir tiennent la distance. Depuis Les Voitures qui ont mangé Paris, il ne nous a jamais déçu. Et celui-ci demeure un de ses plus attachants.

20.40 : Ces garçons qui venaient du Brésil de Franklin J. Schaffner (1978), TCM
L’excellent roman d’Ira Levin, écranisé par l’excellent Schaffner : un excellent film avec l’excellent Gregory Peck, notre Old Gringo.

20.45 : Le Passé d’Asghar Farhadi (2013), Ciné+Club
Certes moins puissant que Une séparation, Farhadi étant moins à l’aise à Paris qu’en son pays natal, mais costaud tout de même.

20.50 : Les Nerfs à vif de Jack Lee Thompson (1962), Polar
Le film est annoncé en VO. À voir, pour comparer avec la version de Scorsese, si décevante. Il y a Gregory Peck - quelle soirée !

20.50 : I, Robot d’Alex Proyas (2003), W9
Deux raisons pour choisir ce film : 1) les robots, pour lesquels on sait notre prédilection ; 2) Proyas, dont les films nous surprennent toujours.

00.10 : L’Appel de la montagne de Luis Trenker (1937), Arte
Pas vu (mais qui a vu les films de Trenker, L’Empereur de Californie excepté ?), mais l’ascension du Matterhorn en 1937, ça donne envie.

Mardi 7 avril 2015

20.40 : Quand je serai petit de Jean-Paul Rouve (2012), AB1
Les qualités de réalisateur de Rouve ne sont pas suffisamment appréciées. Le scénario est très intéressant et Poelvoorde échappe à ses stéréotypes.

20.40 : Soapdish de Michael Hoffman (1991), Paramount Channel
Ne pas s’arrêter au titre : le tableau de la télé américaine est très cynique et c’est toujours un plaisir de retrouver Sally Field.

20.45 : Le Temps de l’aventure de Jérôme Bonnell (2013), Ciné+Émotion
On sait le bien que l’on pense ici du réalisateur. Et son avant-dernier film est aussi réussi que les précédents (et que le suivant).

20.45 : Romanzo criminale de Michele Placido (2005), Ciné+Club
L’histoire de la bande de la Magliana, qui fit trembler Rome durant quinze ans, sans romantisme. Remarquable.

20.45 : Comanche Station de Budd Boetticher (1960), Ciné+Classic
Le dernier volet de la saga Randolph Scott filmée par un orfèvre. On y reviendra bientôt dans la revue.

23.00 : Cold Fish de Sono Sion (2010), OCS City
Pas vu, mais l’auteur est très apprécié de quelques connaisseurs à qui l’on fait confiance.

23.30 : L’affaire est dans le sac de Pierre Prévert (1932), Polar
Pour ceux qui n’ont pas voulu veiller samedi dernier.

Mercredi 8 avril 2015

20.40 : Mariage à Mendoza d’Édouard Deluc (2012), OCS City
Une découverte, il y a trois ans. Une promenade sur les routes argentines, toute de finesse et de fraîcheur. Nicolas Duvauchelle, on connaissait, mais pas Philippe Rebbot, extraordinaire.

20.40 : Bandido caballero de Richard Fleischer (1956), TCM
Mitchum et ses bâtons de dynamite. Et Fleischer, toujours au même niveau.

20.45 : La Cage dorée de Ruben Alves (2013), Ciné+Premier
Le succès inattendu de l’an dernier. Tout à fait juste dans sa description, de l’intérieur, de la communauté portugaise parisienne.

20.45 : Élection 1 de Johnnie To (2005), Ciné+Club
Un grand polar politique en deux parties (la suite à 22.25). Comment To fait-il pour tourner aussi vite (54 films en 34 ans) et aussi bien ?

20.50 : Gallipoli de Peter Weir (1981), Arte
Ce que l’on écrivait à propos du cinéaste mercredi est toujours valable, surtout pour cette œuvre de jeunesse peu programmée.

22.20 : Wadjda de Haifaa Al-Mansour (2012), OCS City
Ou comment s’acheter le vélo dont on rêve, lorsque l’on a 10 ans à Ryad et que l’on est une fille. Tournée par une réalisatrice saoudienne, ce qui est, en soi, une rareté.

00.10 : Été violent de Valerio Zurlini (1959), Ciné+Classic
Question : pourquoi une heure si tardive pour ce chef-d’œuvre de Zurlini ?

01.45 : Le Graphique de Boscop de Georges Dumoulin & Sotha (1976), Ciné+Classic
Même question. Le film est un des rares où l’on voit la troupe du Café de la Gare (celle de la fin des années 70, mais tout de même !) en action. Et il ne semble pas programmé autrement. Quel gâchis !

Jeudi 9 avril 2015

20.40 : Caroline chérie de Richard Pottier (1950), OCS Géants
Comment la France de 1950 a-t-elle pu faire un triomphe au personnage imaginé par Cécil St-Laurent - et à Martine Carol ? À examiner sociologiquement, comme ses séquelles, Un caprice de Caroline chérie (Jean Devaivre, 1952, à 22.55) et Le Fils de Caroline chérie (Jean Devaivre, 1955, à 00.40. Mais au moins, dans ce dernier, il y a Brigitte Bardot.

20.45 : Shadow Dancer de James Marsh (2011), Ciné+Premier
Belfast, l’IRA, l’espionnage et la délation, on connaît. mais ça fonctionne toujours, lorsque c’est bien fait - et il y a Clive Owen.

20.45 : Le Cri de Michelangelo Antonioni (1957), Ciné+Classic
La plaine du Pô, la pluie, l’errance. Sinistre et déprimant. Le plus beau des films du maître avant L’avventura.

20.50 : Fauteuils d’orchestre de Danièle Thompson (2006), TV Breizh
On éprouve une grande tendresse pour cette découverte du milieu théâtral parisien par une provinciale. Parce qu’il y a Cécile de France, mais surtout Suzanne Flon, magnifique.

22.35 : L’avventura de Michelangelo Antonioni (1960), Ciné+Classic
Les années 60 ont commencé là, sous les huées du public cannois.

Vendredi 10 avril 2015

20.40 : Champagne Charlie d’Alberto Cavalcanti (1944), OCS Géants
Un film peu connu (même si on le trouve en DVD), sur le music-hall londonien de la fin du 19e siècle, tourné sous les bombes - et ça ne se voit pas…

20.45 : Les Yeux noirs de Nikita MIkhalkov (1987), Ciné+Club
Mikhalkov n’a jamais été aussi à l’aise que dans ses recréations tchékoviennes, entre Esclave de l’amour et ces Yeux noirs. Trente ans après, Mastroianni et Marthe Keller sont-ils aussi émouvants ?

22.20 : Cloud Atlas d’Andy & Lana Wachkowski & Tom Tykwer (2012), Ciné+Premier
À revoir, tant que l’on ne sera pas assuré d’avoir tout bien compris.

22.25 : Whisky à gogo d’Alexander Mackendrick, OCS Géants
Certes, on l’a vu maintes fois, comme toute la série d’humour anglais des années 50. Mais comment résister au plaisir des retrouvailles avec le petit peuple des Hébrides en manque d’alcool ?

22.35 : Prince of Texas de David Gordon Green (2013), OCS City
L’auteur est un des meilleurs apparus récemment (cf. Joe). Ours d’argent à Berlin 2013 pour cette histoire familiale.

Revue Jeune Cinéma - Mentions Légales et Contacts