home > Au fil du temps > Salut les câblés ! > Salut les câblés ! (2015) > Semaine télé du 25 avril au 1er mai 2015
Semaine télé du 25 avril au 1er mai 2015
Salut les câblés !
publié le vendredi 24 avril 2015

Samedi 25 avril 2015

20.40 : Les Beaux Jours de Marion Vernoux (2013), OCS Max
Si on supporte Fanny Ardant, l’histoire est sympathique.

20.45 : La Muraille invisible de Niall McCormick (2008), 13e Rue
Toujours Wallander en version anglaise, toujours Kenneth Branagh, toujours impeccable.

20.45 : Les Anges gardiens de Richard Rush (1974), Ciné+Classic
En ce samedi soir peu fourni, pourquoi ne pas se laisser aller à la nostalgie des années 70 ? C’est comme devant la série Les Rues de San Francisco, on rêve devant les pat’ d’eph’ et les voitures de flics de 6 mètres de long.

20.45 : American Horror Story : Freak Show, Ciné+Frisson
Les deux premiers épisodes de la quatrième saison de cette série horrifique réussie. Jessica Lange y est impressionnante.

Dimanche 26 avril 2015

20.40 : Lost Highway de David Lynch (1997), TCM
On se promet de le regarder une troisième fois, histoire de tenter d’éclaircir le propos. Mais quelle beauté - et quelle bande son !

20.40 : Si bémol et fa dièse d’Howard Hawks (1948), OCS Géants
Ce remake de Boule de feu, du même HH, n’est pas très bien considéré. Mais Danny Kaye et Virginia Mayo vont bien ensemble - et il y a Benny Goodman. C’est blanc, certes, mais ça swingue.

20.45 : Le Général della Rovere de Roberto Rossellini (1959), Ciné+Classic
On ne sacrifie pas au culte de Rossellini, mais il faut reconnaître que ce portrait d’un imposteur tient la distance - grâce surtout à Vittorio De Sica.

23.35 : The Chaser de Na Hong-jin (2008), France 4
Excellent polar coréen. L’auteur n’a pas (encore) confirmé cette découverte.

00.15 : Ange en exil de Allan Dwan (1948), France 3
Dernier titre de l’hommage à Dwan et Republic Pictures présenté par Patrick Brion. Encore avec John Carroll, hélas, mais avec Adele Mara.

Lundi 27 avril 2015

20.45 : Salvador Allende de Patricio Guzman (2003), Ciné+Club
Le sujet reste brûlant - Miguel Littin vient de finir sa version des faits, Allende en su labirinto - et Guzman le traite en écorché.

20.45 : Et vint le jour de la vengeance de Fred Zinnemann (1963), Ciné+Classic
Zinnemann n’a jamais eu la carte. Ce qui explique pourquoi ce film remarquable n’a pas la réputation qu’il mérite. À regarder avant d’écouter Johnny Cash chanter The Pale Horse de l’Apocalypse. Et notre Old Gringo, en noir & blanc, avec son béret basque, ne vaut-il pas le détour ?

20.50 : Le jour se lève de Marcel Carné (1939), Arte
Tout le monde l’a vu, mais ça n’empêche pas. C’est le meilleur Carné d’avant-guerre et un des plus grands films de la décennie.

22.20 : Le Mas des alouettes de Paolo & Vittorio Taviani (2007), Arte
Pour le centenaire du génocide arménien. Le film n’a connu qu’une sortie confidentielle (17 copies en 2007). Pour patienter en attendant le dernier film des frères, Contes italiens d’après Boccace, sortie le 10 juin 2015.

22.25 : Filmer obstinément de Boris Nicot (2013), Ciné+Club
Documentaire sur Patricio Guzman. Impossible de le rater.

22.30 : Sur le territoire des Comanches de George Sherman (1950), TCM
Petit western d’un petit maître, mais bien plus roboratif que bien des grands westerns signés par des grands maîtres. Plusieurs titres de Sherman ont été réédités en DVD dans la collection Brion-Tavernier chez Sidonis, on peut les regarder en confiance.

Mardi 28 avril 2015

20.40 : Les Mines du roi Salomon de Compton Bennett & Andrew Marton (1950), OCS Géants
Pour qui a gardé son âme d’enfant. Beau comme un "Bibliothèque verte" de la belle époque. Stewart Granger, Deborah Kerr et les mystères de l’Afrique.

20.45 : The Reader de Stephen Daldry (2008), Ciné+Émotion
Même si le film n’atteint pas la hauteur du roman de Bernard Schlink, Kate Winslet fait un beau travail.

20.50 : L’Île des morts de Mark Robson (1945), Ciné FX
Les VO sont rares sur cette chaîne, profitons-en. D’autant que c’est un Robson de la bonne époque RKO, avec Boris Karloff. L’ombre de Böcklin plane.

Mercredi 29 avril 2015

20.40 : Le Dernier Face-à-face de Sergio Sollima (1967), OCS Géants
Encore un affrontement Gian Maria Volonté - Tomas Millan. Sollima est le troisième des Sergio, après Leone et Corbucci, à œuvrer dans le western et il ne dépare pas le trio.

20.40 : Gros coup à Dodge City de Fielder Cook (1966), TCM
C’est le seul film de ce cinéaste que l’on connaisse, mais il vaut un regard. Fonda dans un western, on est habitué, mais pas à Joanne Woodward.

20.45 : Cellular de D.R. Ellis (2004), Ciné+Frisson
Pas beaucoup de surprises - mais est-ce ce qu’on attend d’un thriller ? Et puis on aime bien William H. Macy, le Elisha Cook Jr. de ces deux dernières décennies.

20.45 : Le Traqué de Frank Tuttle (1950), Ciné+Classic
Le film est curieux, car tourné à Paris en deux versions, une américaine - celle-ci - annoncée en VO, et une française, dirigée par Boris Lewin, avec les mêmes acteurs, Simone Signoret et Dane Clark - son seul premier rôle. Les rues de Paris filmées en 1950 conservent un charme à nul autre pareil.

22.15 : No et moi de Zabou Breitman (2010), OCS City
Zabou est passé de devant à derrière la caméra avec aisance, même si elle n’a pas toujours renouvelé le petit miracle de Se souvenir des belles choses, son premier. Mais elle sait traiter des sujets difficiles avec douceur et efficacité, comme ici.

Jeudi 30 avril 2015

20.45 : The Tailor of Panama de John Boorman (2001), 13e Rue
Boorman met à distance son histoire d’espionnage, un peu à la façon dont Carol Reed abordait Notre agent à La Havane. Jamie Lee Curtis est bien trop rare désormais.

20.45 : Sugar Man de Malik Bendjelloul (2012), Ciné+Club
Le documentaire dont le succès a surpris tout le monde, le réalisateur y compris et Sixto Rodriguez, son héros malheureux, encore plus.

23.30 : Il futuro d’Alicia Scherson (2013), Sundance Channel
Un film inédit (seulement passé à La Rochelle) d’une jeune réalisatrice chilienne d’un fort intérêt (cf. Play).

Vendredi 1er mai 2015

20.40 : Jour de fête de Jacques Tati (1994), OCS Géants
Certes, on l’a vu dix fois, mais il s’agit de la version en couleurs d’origine, pas si fréquente sur les lucarnes domestiques.

20.45 : Les Trois Derniers Jours de Paul Haggis (2010), Ciné+Premier
C’est bien construit, bien joué (Russel Crowe, Liam Neeson), bien monté, mais on persiste à préférer l’original, Pour elle de Fred Cavayé, au remake. Mais c’est tout à fait honorable.

20.45 : Betty de Claude Chabrol (1991), Ciné+Club
Un des meilleurs films de CC et une des plus notables parmi les centaines d’adaptations de Simenon à l’écran. Le roman était réussi, mais Chabrol en tire un équivalent étonnant.

20.45 : L’Homme au complet blanc d’Alexander Mackendrick (1951), Ciné+Classic
Le film reste moderne dans ses implications : comment concilier invention et équilibre économique ? Le textile miraculeux découvert par Alec Guiness
va-t-il apporter le bonheur ou la crise ?



Revue Jeune Cinéma - Mentions Légales et Contacts