Journal de Wayne Hays (novembre 2021) II
16-30 novembre 2021
publié le mardi 30 novembre 2021


Mardi 30 novembre 2021

 

À Paris, Joséphine Baker (1906-1975) va entrer au Panthéon cet après-midi.
Son plus beau souvenir, c’était la Marche sur Washington le 28 août 1963.


 

Il faut voir :

* Joséphine Baker, première icône noire de Ilana Navaro (2017).

JPEG - 253.7 ko

 

Sur Arte, où le film est disponible jusqu’au 15 juin 2022.

Chez Les Mutins de Pangée.


À Aix-en-Provence, et dans tout le pays d’Aix ( (Cucuron, Gardanne, Lambesc, Marseille, Trets, Vauvenargues, Venelles), commence le festival Tous courts 2021, 39e édition (30 novembre-4 décembre 2021).

39e Festival Tous Courts : Bande annonce from Festival Tous Courts on Vimeo.

 

Ce soir, cérémonie d’ouverture, à 19h30, Amphithéâtre Verrière (Cité du Livre) :

* Titan de Valéry Carnoy (2021).

PNG - 590.8 ko

 

* Nantong Nights de Emma Qian Xu & Léopold Dewolf (2021).

JPEG - 330.5 ko

 

* Love Is Just a Death Away de Bára Anna Stejskalová (2020).

JPEG - 230.1 ko

 

* Avant que les lumières s’éteignent de Wilmarc Val (2021)

JPEG - 209.6 ko

 

* Barter de Ziba Karamali & Emad Araad (2021)

JPEG - 167.1 ko

 

* Too Big Drawing de Genadzi Buti (2021)

JPEG - 269.5 ko

 

* Grab Tem de Morgane Dziurla-Petit (2020).

PNG - 509.8 ko

 

Faites votre programme.


À Miami, au Patricia & Phillip Frost Art Museum (FROST), à l’Université internationale de Floride (FIU) on inaugure aujourd’hui une exposition exceptionnelle : Retrospectrum : Bob Dylan (30 novembre 2021-17 avril 2022).

JPEG - 334.6 ko

 

C’est l’exposition la plus complète des œuvres de Bob Dylan jamais vue en Amérique, couvrant six décennies de sa vie, empruntées à des collections privées du monde entier. Elle est présentées dans six grandes salles : Plus de 180 acryliques, aquarelles, dessins et sculptures en ferronnerie, avec certaines de ses œuvres des années 1960 (à commencer par des croquis au crayon qu’il a faits de ses chansons telles que Highway 61 Revisited et Like a Rolling Stone), et des croquis abstraits des années 1970.

JPEG - 520.3 ko

 

Mais la majorité a été créée au cours des 15 dernières années dont quarante nouvelles pièces inédites. On profitera aussi d’installations immersives et interactives éclairant le contexte de son travail musical et littéraire.

JPEG - 430.9 ko

 

JPEG - 403.9 ko

 

JPEG - 424.7 ko

 

C’est le premier évènement payant du FROST depuis son ouverture en 2008. La FIU organisera un symposium universitaire sur Bob Dylan et l’ensemble de son œuvre, date à confirmer. On ne sait pas encore si Bob Dylan, qui est actuellement en tournée pour son 39e album Rough and Rowdy Ways, visitera l’exposition. Ce soir, en tout cas, il est à Philadelphie.

JPEG - 342.2 ko

 

L’exposition a été créée à Shanghai en 2019.

JPEG - 267.1 ko

 

Il y a un magnifique catalogue.

JPEG - 311.9 ko

 

À Londres, la Halcyon Gallery,Bob Dylan a ses habitudes et qui fêté un anniversaire mémorable : Bob Dylan : 60 Years of Creating (24 mai-22 août 2021), se réjouit.

Bob Dylan Restrospectrum MAM Shanghai - Full Length from Halcyon Gallery on Vimeo.

 

On en profite pour rappeler que, c’est en septembre 2021, qu’est sorti le coffret Springtime In New York : The Bootleg Series Vol. 16 (1980-1985), qui se concentre sur sa période chrétienne au début des années 80.

Ce que Jeune Cinéma en pense.


 

Faites votre programme Dylan.



Samedi 27 novembre 2021

 

À Poitiers, hier a commencé le Festival du film 2021, 44e édition (26 novembre-3 décembre 2021)

JPEG - 106.6 ko

 

Le festival, créé à Tours par Henri Langlois en 1977, s’est installé à Poitiers en 1990. Il était consacré aux films de fin d’études, puis aux écoles de cinéma. À partir de 2014, est devenu plus généraliste, tout en maintenant son projet initial : accompagner les jeunes cinéastes

Au programme 2021, outre la Sélection internationale, les Séances spéciales, et le Hors cadre des rencontres professionnelles :

* Un thème : Filmer l’adolescence.

* Un pays : London calling.

* Une rétrospective : Nick Park.

Le film d’ouverture, c’était hier soir  :

* À 20h30 : Arthur Rambo de Laurent Cantet (2022)
En sa présence, avec Rabah Naït Oufella.

JPEG - 208.9 ko

 

Faites votre programme.


À Paris, au cinéma Panthéon, dans le cadre de la Semaine de la cuisine italienne dans le monde 2021, 6e édition (22-28 novembre 2021, on célèbre la gastronomie.
Les projections, en copies 35 mm, sont suivies d’une discussion animée par Paolo Modugno.

Aujourd’hui :

* À 11h30 : Le Déjeuner du 15 août (Pranzo di ferragosto) de Gianni Di Gregorio (2008).


 

Et demain, dimanche 28 novembre 2021 :

* À 11h00 : Le Dîner (La cena) de Ettore Scola (1998).

JPEG - 481.8 ko

 

JPEG - 492 ko

 


Salut les câblés !

La semaine télé de Jeune Cinéma du 27 novembre au 2 décembre 2021.



Vendredi 26 novembre 2021

 

À Toulouse, commencent les Rencontres du cinéma italien 2021, 17e édition (26 novembre-5 décembre 2021).

JPEG - 361 ko

 

Cette année, c’est le cinéma ABC qui mène les festivités de la ville, et avec une expo Federico et Marcello (25 novembre-14 décembre 2021)


 

Aujourd’hui, à l’ABC :

* À 16h40 : Pour toujours (La dea fortuna) de Ferzan Ozpetek (2021).


 

* À 19h00 : Padrenostro (Notre père) de Claudio Noce (2020).


 

Ce soir, toujours à l’ABC, soirée d’ouverture :

* À 21h20 : Cosa sarà (Tout ira bien) de Francesco Bruni (2020).


 

Faites votre programme.


À Toulouse, aux Abattoirs, les expos de l’automne :

* La Dame à la licorne (30 octobre 2021-16 janvier 2022).

JPEG - 621.9 ko

 

* La Déconniatrie (14 octobre 2021-6 mars 2022).
Art, exil et psychiatrie autour de François Tosquelles.

JPEG - 156.3 ko

 

Et à Tarbes, au Musée Massey : Un Certain Regard. Portraits contemporains (16 novembre 2021-6 mars 2022)

JPEG - 151.3 ko

 


Comme en écho, à Paris, à Cinélitttérature, la libraire du Panthéon :

Ce soir, à 18h30 : Rencontre avec Sophie Guermès et Jean-Max Méjean.

Bonnes lectures :

* Sophie Guermès, Fellini, songe d’une nuit d’automne, Paris, 5 Sens Editions, 2021.

JPEG - 232.5 ko

 

* Jean-Max Méjean, Depardieu à Cinecittà. Roman, Paris, Hémisphères, Paris, 2021.

JPEG - 251.3 ko

 


À Turin, commence le Festival international du film 2021, 39e édition (26 novembre-4 décembre 2021).

JPEG - 394 ko

 

Il est organisé par le Museo Nazionale del Cinema de Torino logé dans la sublime Mole Antonelliana.

JPEG - 275 ko

 

Au programme, 181 films venus du monde entier.
Aujourd’hui, à partir de 16h30, on a le choix entre 8 films.
Pour les travailleurs, on signale ceux du soir :

* À 19h45 : Juste un mouvement de Vincent Meessen (2021).


 

* À 20h30 : Tange Sahen de Sadao Yamanaka (1935).

JPEG - 195.7 ko

 

En ligne sur Internet.

* À 22h00 : Coming Home in the Dark de James Ashcroft (2021).


 

* À 22h30 : Yewmoun Akhar (A Perfect Day) de Joana Hadjithomas & Khalil Joreige (2005).


 

Demain, samedi 27 novembre 2021, c’est l’ouverture officielle :

* Sing 2-Sempre più forte de Garth Jennings (2021).
En sa présence.


 


À Paris, au Palais de Tokyo  : Sarah Maldoror et le cinéma tricontinental (26 novembre 2021-20 mars 2022).

JPEG - 166.1 ko

 

Il s’agit de la première exposition rétrospective consacrée à l’œuvre de Sarah Maldoror (1929-2020). C’est l’occasion de découvrir l’œuvre cinématographique, mais aussi théâtrale, poétique et politique, de la grande cinéaste révolutionnaire, anti-raciste et anticolonialiste, ainsi que ses rencontres avec Chris Marker, William Klein, Aimé Césaire...

Si sa mort du covid en 2020 est passée presque inaperçue, on lui a rendu hommage à Cinélatino au printemps 2021 et à l’IndieLisboa cet automne 2021.


 

On note le rendez-vous de demain, samedi 27 .novembre 2021 :

* À 16h00 : Sambizanga de Sarah Maldoror (1972).
En version restaurée avec ses filles Annouchka de Andrade et Henda Ducados.


 


À Paris, au Musée du Quai Branly, à l’occasion de l’exposition Ultime combat. Arts martiaux d’Asie (28 septembre 2021-16 janvier 2022) avec chevaliers chinois, des moines shaolin, des samouraïs, des rônins et des yakuzas qui croisent les poings et le fer, en accès gratuit : Les Poings et l’acier (26 novembre-5 décembre 2021).


 

Aujourd’hui, un ciné-marathon Bruce Lee :

* À 18h00 : La Fureur de vaincre (Jing wu men) de Lo Wei (1973).

* À 20h00 : Big Boss (Tang shan da xiong) de Lo Wei (1971).

* À 22h00 : La Fureur du dragon (Meng long guo jiang) de Bruce Lee (1974).

* À 00h00 : Opération Dragon (Enter the Dragon) de Robert Clouse (1974).


 

Faites votre programme des prochains jours.



Jeudi 25 novembre 2021

 

Aujourd’hui, jour de la Sainte Catherine, depuis 1999, c’est la Journée internationale
de lutte contre les violences faites aux femmes.

Cette année 2021, l’ONU a décidé de 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre.

JPEG - 280.4 ko

 

En France aussi, la journée est officielle, même si les promesses, grandiloquentes, sont mal suivies, et les aides publiques distribuées avec parcimonie. Les faibles femmes sont habituées à compter sur leurs propres forces.

JPEG - 489.1 ko

 

En 2020, la mobilisation s’est faite en ligne.
Pour cette 30e édition, on se rattrape, en élargissant la journée à une belle semaine. La manif de samedi dernier, 20 novembre 2021, fut un grand succès, elle a duré près de 5 heures.


 

Le prochain rendez-vous est après-demain, samedi 23 novembre 2021.

Aujourd’hui, à Paris, jeudi 25 novembre 2021, le rendez-vous est à 18h00 à la République pour une marche aux flambeaux.
C’est bien de renouer avec les marches féministes nocturnes. Il semble que la première ait eu lieu, en 1978, à San Francisco, "Take Back the Night". Mais on se souvient aussi de celles qui ont eu lieu en France, la première, épatante, de septembre 1982, et les suivantes, souvent réprimées, par les flics.

Cf. Une exposition itinérante présentée pour la première fois à l’Espace Culture de Lille, Take back the Night ! (20 janvier-14 février 2014).

JPEG - 378.6 ko

 

L’ordre républicain, de nos jours encore, désapprouve les femmes qui ont l’audace de marcher dans la rue, la nuit, et qui, après, viendront se plaindre s’il leur arrive quelque chose. En 2012 (en 2012 !), sur le site internet du Ministère de l’Intérieur, il y a eu, pendant quelques mois, une rubrique "Conseils aux femmes" : "Évitez les lieux déserts, les voies mal éclairées, les endroits sombres où un éventuel agresseur peut se dissimuler. Dans la rue, si vous êtes isolées, marchez toujours d’un pas énergique et assuré. Ne donnez pas l’impression d’avoir peur. [...] Votre sac à main est la cible des voleurs, tenez le plaqué contre vous. […] En voiture verrouillez les portes. Dans les parkings, évitez les coins sombres".
Si, si.
Et il suffit de regarder la télévision, dix ans après, pour en entendre et en voir de plus belles, ne venant pas seulement de petits machos à (très) petit pouvoir et à large manspreading, mais aussi de représentants officiels de l’admirable démocratie. Qui naquit en Grèce sans les femmes et sans les esclaves, ne jamais oublier ça.

JPEG - 317.4 ko

 

Bonnes lectures :

* Sandrine Rousseau, Manuel de survie à destination des femmes en politique, préface de Claire Serre-Combe, Paris, Les petits matins, 2015.

JPEG - 91.1 ko

 

* Noémie Renard, En finir avec la culture du viol, préface de Michelle Perrot, Paris, Les petits matins, 2018, réédition augmentée en 2021.

JPEG - 110.4 ko

 


À Paris, aujourd’hui, une manif tout aussi vitale pour la défense du service public de la Forêt.

Après l’échec dramatique de la COP26, où la question de la déforestation planétaire n’a pas été réglée, il faut que la société civile se montre bien vigilante.

Rendez-vous à 9h00 au siège de l’Office national des forêts (ONF) vers le Ministère des finances à Bercy.

Sur France Culture : L’ONF un service public qu’on abat.

JPEG - 741.2 ko

 


À Grenoble, la Cinémathèque prolonge les Rencontres du cinéma italien, Dolce Cinema 2021, 15e édition (12-20 novembre 2021) avec un Hommage à Lina Wertmüller (25-26 novembre 2021)

Ce soir, après avoir manifesté aux flambeaux, à 18h00, place Lavalette devant le Musée, on va au cinéma Juliet-Berto :

* À 20h00 : Film d’amour et d’anarchie (Film d’amore e d’anarchia, ovvero ’stamattina alle 10 in via dei Fiori nella nota casa di tolleranza...) de Lina Wertmüller(1973).


 

Et demain :

* À 20h00 : Chacun à son poste et rien ne va (Tutto a posto e niente in ordine) de Lina Wertmüller (1974).


 


Au train où vont les choses, et avant que ne déferle cette cinquième vague menaçante, on va faire un tour chez nos ennemis préférés.

À Londres, à la Tate Modern :

* Lubaina Himid (25 novembre 2021-22 mai 2022).

JPEG - 509.3 ko

 

* Anicka Yi.

JPEG - 141.4 ko

 


À Londres, au British Museum pour Hokusai, on a encore un peu de temps (30 septembre 2021-30 janvier 2022).

Un autre exposition vient d’ouvrir : Peru. A Journey in Time (11 novembre 2021 - 20 février 2022 ).

JPEG - 185.5 ko

 

JPEG - 360.1 ko

 


À Londres toujours, on va faire un tour au London Transport Museum près de Covent Garden, et tant qu’on y est, à son Dépôt, à Acton.
On n’oublie pas que le London Underground est le premier métro urbain au monde, qui date de 1863, alors qu’à Paris, si on y a pensé dès 1860, il a fallu près de 40 ans, pour y parvenir, en 1898, grâce, notamment, au bien nommé Fulgence Bienvenüe (1852-1936).

On y trouve toutes sortes de surprises dans ce musée, et une histoire admirable, des tas d’autobus, de tramways, de trolleybus et de trains, dont le premier train électrique souterrain qui date de 1890.

JPEG - 660.6 ko

 

JPEG - 573.1 ko

 

On a un faible pour le Hidden London, avec sa gare d’Aldwych (1907-1994), abri des Londoniens pendant le Blitz, et lieu de tournage de films dans les années 2000.

JPEG - 336.3 ko

 

JPEG - 396.6 ko

 



Mercredi 24 novembre 2021

 

À Paris, dans le contexte du Programme Australia Now France 2021-2022, inauguré à la Cinémathèque avec la Rétrospective Philllip Noyce (27 octobre-10 novembre 2021) commence le Festival du cinéma aborigène australien : Les (Super) Héros autochtones à l’écran. (24 novembre-9 janvier 2022)

JPEG - 86.4 ko

 

Ce soir, la cérémonie d’ouverture est à l’Ambassade d’Australie :

* Top End Wedding de Wayne Blair (2019).


 

Faites votre programme.


À Toulouse, la Cinémathèque s’occupe sérieusement des deux crooners majeurs : Frank Sinatra / Dean Martin (24 novembre-22 décembre 2021).

JPEG - 106.2 ko

 

Aujourd’hui :

* À 16h30 : La Blonde ou la Rousse (Pal Joey) de George Sidney (1957).


 

* À 19h00 : Un jour à New York (On the Town) de Stanley Donen & Gene Kelly (1949).


 

* À 21h00 : Comme un torrent (Some Came Running) de Vincente Minnelli (1958).


 

Faites votre programme.


À Marseillle, dans le cadre du Festival des solidarités (12-28 novemmbre 2021) Videodrome 2 propose deux programmes (23-28 novembre 2021.

Ce soir :

* À 18h00 : Vikken de Dounia Sichov (2021).

MAPPEMONDE (Leo's Atlas) de Viken Armenian from Quartett Production on Vimeo.

 

* À 20h00 : Boza de Séverine Sajou (2021).

suivi de :

Un Paese di Calabria de Shu Aiello & Catherine Catella (2016).


 

Chez Les Mutins de Pangée.

Faites votre programme.


À Paris, c’est la séance hebdomadaire du ciné-club de l’ENS, salle Dussane :

* À 20h30 : La Leçon de piano (The Piano) de Jane Campion (1993).


 


À Berlin, à l’instigation de l’Institut français d’Allemagne, commence la Semaine du film français 2021, 21e édition, en salles et en ligne (24 novembre-1er décembre 2021).


 

Ce soir, ouverture :

* La Fracture de Catherine Corsini (2021).


 

Faites votre programme.


À Paris, au Goethe-Institut, pour accompagner la Rétrospective de Beaubourg (20 octobre 2021-7 mars 2022) :

Ce soir :

* À 20h00 : Georg Baselitz de Evelyn Schels (2013).
En sa présence avec Pamela Sticht.


 


Les sorties sur les grands écrans

* Liban 1982 de Oualid Mouaness (2019).

* Les Mots de Taj de Dominique Choisy (2019).

* Frida viva la vida de Giovanni Troilo (2019).

* Soul Kids de Hugo Sobelman (2020).

* De son vivant de Emmanuelle Bercot (2021).

* House of Gucci de Ridley Scott (2021).

* L’Événement de Audrey Diwan (2021).

* Suprêmes de Audrey Estrougo (2021).

Les ressorties en versions restaurées

* Le Démon s’éveille la nuit (Clash by Night) de Fritz Lang (1952).

* L’Invraisemblable Vérité (Beyond a Reasonable Doubt) de Fritz Lang (1956).

* La Cinquième Victime (While the City Sleeps) de Fritz Lang (1956).

* L’Incompris (Incompreso) de Luigi Comencini (1966).

* Un sac de billes de Jacques Doillon (1975).



Mardi 23 novembre 2021

 

À Poitiers, l’association Filmer le travail prépare son prochain festival en février 2022. Mais, toute l’année son programme est chargé.

JPEG - 196.2 ko

 

Aujourd’hui et demain, elle reçoit Dominique Cabrera.

Ce soir, deux films, à 20h00, en sa présence. :

* Une poste à la Courneuve de Dominique Cabrera (1994).

UNE POSTE À LA COURNEUVE - Un film de Dominique Cabrera écrit avec Suzanne Rosenberg (1994) - Extrait - VF from Iskra films on Vimeo.

 

En entier sur Internet.

* Demain et encore demain - Journal 1995 de Dominique Cabrera (1997).


 

Demain, mercredi 24 novembre 2021, un film et une master class, entrée gratuite :

* À 10h30 : Chronique d’une banlieue ordinaire de Dominique Cabrera (1992).


 

* À14h30 : Master class de Dominique Cabrera.
Avec Thanassis Vassiliou.

Sur France Culture.


À Paris, Cinélittérature, la Librairie du Panthéon, et Capricci font la soirée en 2 temps :

* À 18h00, à la librairie : Rencontre avec Marc Cerisuelo et Pierre Berthomieu.

* À 20h15, à La Filmothèque : Le Bouffon du roi (The Court Jester) de Melvin Frank & Norman Panama (1955).


 

Bonne lecture :

* Marc Cerisuelo, Comédie(s) américaine(s) d’Ernst Lubitsch à Blake Edwards, Paris, Capricci, 2021.

JPEG - 187.6 ko

 



Lundi 22 novembre 2021

 

À Belfort, hier dimanche, a commencé le festival international du jeune cinéma indépendant, Entrevues 2021, 36e édition (21-28 novembre 2021).

JPEG - 113.7 ko

 

Le festival, fondé en 1986 par Janine Bazin, est consacré aux premiers, deuxièmes et troisièmes films.

Au programme :

* Les Compétitions internationales : Longs métrages et Courts métrages.

* Les Rétrospectives : La Fabrica. Rétrospective Nadav Lapid et Cinéma et histoire. Rétrospective Cinémas indiens, l’artiste face au monde.

* La Transversale. L’amour fou.

* Les Séances spéciales dont une Carte blanche à la Fondation Seydoux, et La Nuit.


 

L’ouverture :

* À 15h00 : La Pièce rapportée de Antonin Peretjatko (2020).
En sa présence avec Anais Demoustier.


 

Faites votre programme.


À Paris, à l’auditorium de l’INHA on rappelle le colloque international de Cinédoc : Avant-gardes et Cinéma expérimental
, organisé avec l’Université Paris 8, qui termine en beauté son Novembre expérimental 2021 (22-23 novembre 2021).


 



Samedi 20 novembre 2021

 

En France, cettte semaine, le 16 novembre 2021, on a appris le 100ème féminicide de l’année. En 2020, il y en a eu 102, il y a de bonnes chances pour qu’on dépasse le score en 2021.

JPEG - 268 ko

 

Pas besoin d’aller voir du côté des extrêmes, les IVG illégales où ce sont des mâles qui font la loi, les mutilations où ce sont les femmes masochistes qui relaient les hommes, les crimes d’honneur du Moyen-Orient, ou les manips dictatoriales chinoises, comme la disparition de la joueuse de tennis Peng Shuai qui avait osé dénoncer son viol sur les réseaux sociaux.

Il suffit de regarder à côté de chez soi. D’une façon générale, en France, 32% des femmes ont subi du harcèlement sexuel au travail, 1 femme sur 2 a été victime de violence sexuelle, 80% des femmes en situation de handicap ont déjà subi des violences, et 6,7 millions d’adultes ont été victimes d’inceste.
Pas de doute, l’insolent patriarcat old fashion continue à régner, alors même qu’on croit souvent - arrogantes que nous sommes en Occident - avoir opéré des avancées irréversibles, par vagues certes, mais définitives. Régulièrement, il force les plus pacifiques d’entre nous à entrer en guerre. Il aime la guerre, le patriarcat.

JPEG - 284 ko

 

Sans retourner aux origines, aux suffragettes, ou aux luttes des années 60-70, c’est comme si #MeToo, né en 2007 mais bien connu depuis 2017 et l’Affaire Weinstein, n’avait servi à rien.

Quatre ans après, par exemple, il est encore nécessaire d’en lancer un autre : #MeToo politique.
Elles la ramènent, elles sortent dans le bars sans un tuteur mâle ? Le GHB, c’est pas mal, ça les fait taire un moment au moins. On lance #MeTooGHB

La Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants(Ciivise), a tenu son premier colloque mercredi 17 novembre 2021 et en a titréles premiers enseignements.

Il va falloir des hashtag par catégorie, par métier, par âge, par genre, par quartier ?

Alors il faut compter sur ses propres forces, il faut y retourner, et pas seulement en paroles, et c’est maintenant, dans la rue, où c’est plus fort et plus audible, et parce que c’est toujours là que ça se joue.

JPEG - 285.5 ko

 

Aujourd’hui, c’est manifs partout.
À Paris, ce samedi, le rendez-vous c’est à midi, place de la République, vers la place de la Nation, en passant par le boulevard Voltaire.

Dans les autres villes de France, des dizaines de manifs sont prévues..

Et puis, on va insister tout la semaine.
Le jeudi 25 novembre 2021, à 18h00, à Paris, à la République, une marche aux flambeaux est prévue en hommage aux victimes de la folie d’un système qui s’autodétruit.

JPEG - 209.5 ko

 

Contact : Nous toutes.


À Paris, commence le festival Chéries-Chéris 2021, 27e édition (20-30 novembre 2021).

JPEG - 172.1 ko

 

Au programme

* Les Compétitions : Fictions,
Documentaires,
et Court métrages

* Les Panoramas : Fictions et Documentaire.

* Séances spéciales.

Aujourd’hui, le festival commence tôt, dans le salles du MK2 Beaubourg :

* À 9h05 : Beyto de Gitta Gsell (2020).

JPEG - 79.9 ko

 

* À 9h10 : Love, Spells and That (Ask, buyu vs) de Ümit Ünal (2019).

JPEG - 122.6 ko

 

* À 11h10 : Leading Ladies de Ruth Caudeli (2021).

JPEG - 134.5 ko

 

* À 11h15  : Not knowing de Leyla Yilmaz (2019).

JPEG - 136.7 ko

 

* À 13h00 : Temps morts de Vincent Dieutre & Julien Thèves (2021).

JPEG - 158.5 ko

 

Mais la cérémonie d’ouverture, c’est mardi 23 novembre 2021, au MK2 Bibliothèque :

* À 20h00 : After blue, paradis sale (Paradis Sale) de Bertrand Mandico (2021).


 


À Marseille, commence Film Femmes Méditerranée 2021, 16e édition, en version hybride (20-25 novembre 2021).

JPEG - 107.5 ko

 

Au programme, 34 films avant-premières et inédits.

* Les femmes afghanes, en ouverture.

* Une leçon de cinéma de Angeliki Antoniou.

* Un coup de cœur pour Cecilia Mangini (1927-2021).

Aujourd’hui, la parole est aux femmes afghanes.
https://www.films-femmes-med.org/samedi-20-nov

* À 14h00 : Femmes afghanes, au risque de la liberté.
Table ronde avec Guilda Chahverdi, Rada Akbar, Geneviève Couraud, Virginie Herz.

Avec deux films :

* Au bruit des clochettes de Chabname Zariab (2015).

JPEG - 134.6 ko

 

* L’Orphelinat (Parwareshghah) de Shahrbanoo Sadat (2019).
En sa présence.


 

Ce soir :

* À 20h30 : Les Sœurs Macaluso (Le sorelle Macaluso) de Emma Dante (2020).


 



Vendredi 19 novembre 2021

 

À Nantes, commence le Festival des 3 Continents 2021, 43e édition (19-28 novembre 2021).

JPEG - 172.4 ko

 

Au programme :

* La Compétition internationale.

* Les Séances spéciales (avec la reprise du Palmarès 2020)

* Les cent ans du studio japonais Shochiku.

* Les 20 ans de Produire au Sud, l’atelier de coproduction internationale des 3 Continents.

* Une place sur Terre.


 

Ce soir, cérémonie d’ouverture au Grand T (avec retransmission en simultané dans les salles partenaires de Clisson, Héric, St Herblain et St Nazaire) :

* À 19h30 : Zinder de Aicha Macky (2021).


 

Faites votre programme.


À Genève, commence le festival Filmar en América Latina 2021, 23e édition (19 au 28 novembre 2021).

JPEG - 266 ko

 

C’est la plus importante manifestation culturelle de Suisse dédiée à l’Amérique latine, entièrement virttuelle en 2020, hybride en 2021.

Au programme, une soixantaine de films venus de 16 pays : Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, Guatemala, Mexique, Paraguay, Pérou, Porto Rico, République dominicaine, Salvador et Uruguay, programmés en salle à Genève ainsi que sur la plateforme de streaming.

* Les invités.

* Les Compétitions : Opera prima et Focus Sud.

* Les Sections non-compétitives  : Regards actuels, Au front, Historias Queer, Filmarcito, MásFimar.

* Les Rétrospectives :
Spécialement le cinéaste argentin Mariano Llinás, né en 1975, et l’acteur chilien Alfredo Castro, né en 1955, fondateur du Teatro La Memoria. Mais aussi Théo Court, Marcela Said, Juan Pablo Félix, Rodrigo Sepúlveda, Tomás Gutiérrez Alea, Humberto Solás, Benjamín Naishtat.

* Les Classiques du cinéma révolutionnaire cubain.


 

Ce soir, cérémonie d’ouverture à l’auditorium de la Fondation Arditi :

* À 19h00 : Clara Sola de Nathalie Álvarez Mesén (2021).


 

Faites votre programme.


À Paris, à la Cinémathèque du documentaire de la BPI, commence la 3e partie du cycle de la rentrée Voir grand : cinéma, télévision et vice-versa : Voir grand avec 25 nuances de doc (19 novembre-19 décembre 2021).

Ce soir, ouverture :

* À 20h00 : Akeji, le souffle de la montagne de Mélanie Schaan & Corentin Leconte (2020).
En leur présence, avec Catherine Alvaresse.


 

Faites votre programme.


À Lyon, à l’Institut Lumière, commence la Rétrospective intégrale Stanley Kubrick (19 novembre 2021-19 janvier 2022).

Ce soir, ouverture :

* À 19h30 : Shining de Stanley Kubrick (1980).
Présentation par Fabrice Calzettoni.


 

Faites votre programme.


À Paris, on va au Goethe Institut, pour voir un film que les lève-tard du week-end ont pu rater, l’année dernière, aux Samedis du cinéma allemand de l’Arlequin.

Ce soir :

* À 20h00 : Kopfplatzen (Head Burst) de Savaş Ceviz (2019).
En sa présence avec Max Riemelt.


 



Jeudi 18 novembre 2021

 

À Paris, commence le Festival Jean-Rouch 2021, 40e édition, organisé par le Comité du film ethnographique : Voir autrement le monde (18 novembre-3 décembre 2021).

JPEG - 171.5 ko

 

Cette édition anniversaire est un tournant dans l’histoire du festival.
Les partenaires du festival demeurent les mêmes : le Musée du quai Branly, l’Institut national des langues et civilisations orientales, (INALCO) et le Musée de l’Homme, où sont projetés tous les films de 2020, qui n’avaient été vus qu’en ligne.

Au programme 2021, pas de compétition internationale, mais une autre organisation :

* Rétrospective de 13 films primés par le festival cette dernière décennie 2011-2020.

* Hommage à Marc-Henri Piault (1933-2020), pour relier le passé du cinéma anthropologique et la nouvelle génération de cinéastes.

* Premiers regards, un état des lieux de la production documentaire universitaire française.

Aujourd’hui, on commence à 11h00 :

* À 11h00 : Yaodong, petit traité de construction de Élodie Brosseau (2012).

JPEG - 163.8 ko

 

* À 14h30 : L’Arbre sans fruit (The Fruitless Tree) de Aicha Macky (2016).


 

* À 16h15 : Chão (Sans terre) de Camila Freitas (2019).


 

Ce soir ouverture :

* À 19h00 : Sept Chants de la toundra (Seit semän laulua tundralta) de Anastasia Lapsui & Markku Lehmuskallio (2000).


 

Faites votre programme.


À Marseille, commence le festival Marseille Series Stories 2021, 2e édition (18-21 novembre 2021).

JPEG - 350.4 ko

 

Le projet de ce festival tout neuf, est de mettre en valeur le travail d’adaptation, et de nous (re)donner le goût du livre, en mettant en lumière les histoires et les auteurs qui se cachent dans l’ombre de nos séries préférées.

En 2020, la 1ère édition était prometteuse.


 

Et puis arriva ce que nous savons tous, le festival nous donma rendez-vous "l’année prochaine", et c’est maintenant.
En 2021, donc, le festival se tient en version hybride, en salle, au cinéma La Joliette, et en ligne, sur le site du festival, on n’est jamais trop prudent.
On note que tous les évènements proposés sont gratuits, sur réservation évidemment et que les projections digitales ont lieu en même temps que les projections en salle, à heure fixe.
Au programmme, des avant-première, des rencontres, des masterclass, des ateliers, des rendez-vous professionnels et des tables rondes, et surtout 8 séries en compétition pour 4 prix décernés par un jury composé de Ava Cohen, Thierry Godard, Judith Louis, Joseph Saffiedine, Léonie Simaga.


 

Ce soir, ouverture à La Joliette :

* À 19h00 : Le Tour du monde en 80 jours, (Around the World in 80 Days) série créée par Ashley Pharoah & Caleb Ranson, saison 1, épisodes 1 et 2, de Steve Barron, Brian Kelly & Charles Beeson (2021).


 

Faites votre programme.


À Grenoble, à la Cinémathèque, on continue à suivre La machine à parler d’amour.

* À 20h00 : Dans la ville de Sylvia de José Luis Guerín (2008).


 

Et demain, en partenariat avec la Svenska Filminstitutet,on redécouvre, en version restaurée :

* À 20h00 : Jeux de nuit (Nattlek) de Mai Zetterling (1966).


 

Faites votre programme.


À Paris, la Fondation Seydoux accueille Cinédoc, dans le cadre de son Novembre expérimental (8-23 novembre2021), en une séance spéciale.

* À 18h00 : Luna Park, Entr’acte et perruque.
Séance présentée par Patrick de Haas.

Entr’acte de René Clair (1924) est projeté en version restaurée 4K parr la Fondation Seydoux, en 2018 au laboratoire L’Immagine Ritrovata de Bologne, avec une musique enregistrée, interprétée au piano par Daniele Furlati d’après la partition originale de Erik Satie.


 

Le film est précédé par des courts-métrages dont certains signés, accompagnés par un pianiste issu de la classe d’improvisation de Jean-François Zygel : L’Homme a la tête de caoutchouc de Georges Méliès (1901), L’Aéroplane de Fouinard de Alfred Machin (1911), La Course à la perruque de André Heuzé (1912), La Tour de René Clair (1928),


À Paris, la Clef Revival, en partenariat avec le Festival Génération Durable, ouvre son cycle Monde vivant :

* À 19h30 : Douce France de Geoffrey Couanon (2021).


 


À Vincennes, commence le festival Au-dela de l’écran 2021, 4e édition (18-21 novembre 2021).

JPEG - 118.1 ko

 

Au programme 2021, qui a pour thématique Les acteurs-chanteurs :

* Hommage à Yves Montand (1921-1991), cent ans.


 

Ce soir, une séance d’ouverture gratuite :

* À 20h30 : Le Bon et les méchants de Claude Lelouch (1976).
En sa présence.


 

Faites votre programme.



Mercredi 17 novembre 2021

 

À Amsterdam, commence le Festival international du film documentaire 2021 (IDFA), 34e édition (17-28 novembre 2021).

JPEG - 217.7 ko

 

Depuis sa naissance en 1988, le festival est devenu, au fil des années, le plus grand festival de documentaires mondial.
Cette année, il a lieu dans les cinémas de la ville et notamment le Tuschinski, qu’on considère comme un des plus beaux cinémas du monde, mais il demeure actif en ligne.

JPEG - 409.1 ko

 

JPEG - 269.8 ko

 

Et il reçoit deux grands invités d’honneur :

* Hito Steyerl, née en 1966, à qui on a demandé son Top 10 (14 titres en fait).
Elle vient de présenter ses Espaces physiques et virtuels au Centre Pompidou à Paris : I will survive (9 mai-5 juillet 2021).
Et pour l’IDFA, elle a choisi des films remarquables.
Par exemple, à l’Eye, les 22 et 25 novembre 2021 : Yama : Attack to Attack (Yama-Yararetara yarikaese) de Mitsuo Sato et Kyoichi Yamaoka (1985), dont les deux réalisateurs ont été assassinés par les Yakuza pour avoir réalisé un documentaire sur les ouvriers de Sanya, quartier pauvre de Tokyo.

JPEG - 166.8 ko

 

En entier sur Internet.

* Artavazd Pelechian, né en 1938, à qui on rend hommage, avec une sélection de quatre de ses films et en lui décernant le Lifetime Achievement Award.

Son dernier film est projeté plusieurs fois, la première fois le 19 novembre 2021 :

* À 17h30 : La Nature (Nature) de Artavazd Pelechian (2020).


 

Au programme, 264 titres venus de plus de 80 pays :

* Les Compétitions : La Compétition internationale, Envision Competition, Competition for Immersive Non-Fiction, Competition for Digital Storytelling, Competition for Short Documentary, ,

* Les Sections : Spotlight (non compétitif), Paradocs, Frontlight, Masters, Best of Fests, Luminous, The Future Tense,
UnConscious Bias.


 

Ce soir, ouverture :

* À 22h00 : Four Journeys de Louis Hothothot, alias Louis Yi Liu (2021).

JPEG - 105.4 ko

 

Faites votre programme.


À Lyon, à l’Institut Lumière, commence la Rétrospective Marcello Mastroianni (17 novembre 2021-19 janvier 2022).

Ce soir, ouverture :

* À 18h30 : Les Camarades (I compagni) de Mario Monicelli (1963).


 

Faites votre programme.


À Paris, à l’Espace Saint-Michel, les Amis du Monde diplomatique, en partenariat avec Les Mutins de Pangée nous convient à une projection-débat.

Ce soir :

* À 20h00 : Hacking Justice - Julian Assange de Clara López Rubio & Juan Pancorbo (2021).


 

Mais on peut y voir le film, tous le jours et à toute heure.

Et la semaine prochaine est chargée en rencontres et débats.

JPEG - 228.3 ko

 

Sur Le Monde diplomatique.


À Paris, au Ciné-club hebdomadaire de l’ENS, salle Dussane :

* À 20h30 : Oslo, 31 août de Joachim Trier (2011)


 


Les sorties sur les grands écrans

* Les Magnétiques de Vincent Maël Cardona (2019).

* Memoria de Apichatpong Weerasethakul (2020).

* Maudit ! de Emmanuel Parraud (2020).

* Loin de vous j’ai grandi de Marie Dumora (2020).

* Retourner à Sölöz de Serge Avédikian (2020).

* Haut et Fort (Casablanca Beats) de Nabil Ayouch (2021).

* Olga de Élie Grappe (2021).

* Hacking Justice - Julian Assange de Clara López Rubio & Juan Pancorbo (2021).

* Oranges sanguines de Jean-Christophe Meurisse (2021).

* Amants de Nicole Garcia (2021).

Les ressorties en versions restaurées

* Umberto D. de Vittorio De Sica (1952).

* Django de Sergio Corbucci (1966).

* El Chuncho de Damiano Damiani (1965).



Mardi 16 novembre 2021

 

À Albi, commence le festival du film francophone, Les Œillades 2021, 25e édition (16-21 novembre 2021).

JPEG - 161.3 ko

 

La 24e édition des Œillades, en 2020, n’a pas pu avoir lieu (24-29 novembre 2020) mais, du coup, elle demeurera dans les annales, fantomatique, historique.

JPEG - 93.4 ko

 

Au programme 2021 :

* La Compétition.

* Les documentaires à l’honneur.

Et une célébration de l’art photographique :

* Joël Espié. Rétrospective.

JPEG - 174.4 ko

 

JPEG - 130.7 ko

 

* Philippe R.Doumic. Une immersion dans la Nouvelle Vague (17 novembre-11 décembre 2021).

JPEG - 109.8 ko

 

JPEG - 119.2 ko

 

* Les 25 ans du festival Les Œillades. Les grands invités du festival (1997-2020) (15 novembre-25 décembre 2021).


 

Aujourd’hui, le festival commence dès 9h30.
Ce soir, cérémonie d’ouverture au CGR-Les Cordeliers :

* À 19h30 : Presque de Bernard Campan & Alexandre Jollien (2020).
En présence de Pierre Filmon, Firmine Richard, et avec l’ensemble musical Cinecitta.


 

On enchaîne dans la salle Arce :

* À 21h00 : Entre deux trains de Pierre Filmon (2018).
En sa présence.


 

Faites votre programme.


À Milan, la Cineteca (MIC) rend hommage à Jean Gabin, avec 13 films (16 novembre-5 décembre 2021).

Aujourd’hui :

* À 15h30 : Touchez pas au grisbi (Grisbì) de Jacques Becker (1954).


 

* À 17h30 : Un Français nommé Gabin de Yves Jeuland (2017).


 

Faites votre programme.


À Paris, au Palais de la Porte dorée, au Musée de l’immigration, on rend hommage à une femme remarquable, Joséphine Baker (1906-1975), avant son entrée au Panthéon, le 30 novembre 2021.

* À 18h30 : Joséphine Baker, lumière noire.
Table ronde avec Lisette Malidor, Brian Scott Bagley, Sylvie Chalaye, Rokhaya Diallo, Olivier Sultan, Amanda Beauville, ainsi que Doan Bui et Pascal Blanchard.

JPEG - 227 ko

 

JPEG - 89.7 ko

 

JPEG - 92.8 ko

 

C’est une occasion de voir une exposition, qu’il ne faut pas manquer, même si on a encore un peu de temps pour la voir : Picasso l’étranger (4 novembre 2021-13 février 2022)

JPEG - 159.2 ko

 

JPEG - 250.3 ko

 

Pablo Picasso (1881-1973), né à Malaga, arrivé à Paris, la première fois en 1900, "anarchiste surveillé" au début, et objet de toutes les suspicions par la suite, aura finalement passé la plus grande partie de sa vie en France, mais cela n’aura pas été sans mal.

On peut même avancer cette idée que la visite cette exposition temporaire, "différente", est une excellente préface à celle du Musée Picasso.
On se procure le catalogue.

JPEG - 223.5 ko

 

Bonne lecture :

* Annie Cohen-Solal, Un étranger nommé Picasso, Paris, Fayard, 2021.

JPEG - 144 ko

 

Sur France Culture.



Au fil du temps, tous les éditos
 

Voyage dans le temps.
 



Revue Jeune Cinéma - Contacts