Journal de Wayne Hays (août 2021) II
17-31 août 2021
publié le samedi 28 août 2021


Samedi 28 août 2021

 

À Moret-Loing-et-Orvanne, on passe le week-end avec Cinéma Paradisio, le festival du patrimoine 3e édition (27-29 août 2021).

JPEG - 430.8 ko

 

Paradisio a pour ambition de créer un lien entre ruralité et patrimoine cinématographique, dans une ambiance festive et conviviale. Il est unique en France et même en Europe.


 

Au programme, outre les invités de marque, des ciné-concerts gratuits, et un concert de clôture, des animations et conférences, on découvre avec plaisir deux expositions :

* Portraits de cinéma de Roger Corbeau.

JPEG - 178.9 ko

 

JPEG - 142.7 ko

 

Roger Corbeau (1908-1995 est un grand photographe, à qui Philippe Piazzo a consacré un grand entretien, Jeune Cinéma n°210, septembre 1991, en ligne bientôt.

* Une exposition Musidora, grâce aux Amis de Musidora.

JPEG - 283.9 ko

 

Aujourd’hui à 15h15 et demain à 19h15 : Musidora, la dixième muse de Patrick Cazals (2013).
En sa présence.


 

On complète son portrait avec Musidora la réalisatrice et deux de ses films : La Terre des taureaux (1924) et Pour Don Carlos (1920).

JPEG - 274.1 ko

 

Ainsi que Musidora l’actrice dans Les Vampires de Louis Feuillade, épidode 6, "Les Yeux qui fascinent" (1916).


 

Hier, inauguration avec :

* À 21h00 : La Fille à la valise (La ragazza con la valigia) de Valerio Zurlini (1961).
En présence de Claudia Cardinale.


 

Mais on pouvait aussi aller au drive-in (re)voir :

* À 21h00, 22h15 et/ou 23h15 : Partie de campagne de Jean Renoir (1936).


 

Ce soir aussi, à 21h15, ce qui est ben normal puisque le film a été tourné dans la région, très précisément à Marlotte.

Aujourd’hui, toute la journée des films, et des rencontres, et ce soir :

* À 21h00 : Un témoin dans la ville de Édouard Molinaro (1959).


 

Ou bien un ciné-concert gratuit :

* À 21h30 : Le Cameraman de Buster Keaton (1928).


 

Faites votre programme.


Salut les câblés !

La semaine télé de Jeune Cinéma du 28 août au 3 septembre 2021.



Mercredi 25 août 2021

 

À Paris, la Fondation Jérôme-Seydoux-Pathé commence sa saison 2021-2022, avec un cycle de films muets en ciné-concert :

* Julien Duvivier, l’ingénieux poète (25 août-21 septembre 2021).

Aujourd’hui :

* À 14h30 : Haceldama de Julien Duvivier (1919).

JPEG - 226.7 ko

 

* À 16h00 : Le Reflet de Claude Mercœur de Julien Duvivier (1923).

JPEG - 121.2 ko

 

On en profite pour visiter l’exposition en résonance avec la sortie du film Eiffel de Martin Bourboulon (2021) : Autour d’Eiffel (25 août-2 octobre 2021).

JPEG - 208.3 ko

 

Faites votre programme.


À Amsterdam, à l’Eye Museum, : Vive le cinéma ! avec des films gratuits.


 

Aujourd’hui, commence le cycle Cinema Ecologica (25 août 5 septembre 2021).


 


Les sorties sur les grands écrans

* The Hours and Times de Christopher Münch (1991).

* La Terre des hommes de Naël Marandin (2019).

* France de Bruno Dumont (2020).

* Fragile de Emma Benestan (2021).

Les ressorties en versions restaurées

* Man Hunt de Fritz Lang (1941).

* Peaux de vaches de Patricia Mazuy (1989).



Mardi 24 août 2021

 

À Angoulême, commence le Festival du film francophone 2021 (FFA), 14e édition (24-29 août 2021).

JPEG - 286.1 ko

 

Au programmme, outre les compétitions, les avant-premières,
et les sections, Bijoux de famille Memento, Flamboyants, Premiers rendez-vous, Nouveaux regards, Coups de cœur :

* Un focus Martin Prouvost, avec 5 films, dont le magnifique Séraphine (2008)


 

* Honneur au cinéma algérien qui commence aujourd’hui, avec :

* À 13h30 : Cheb de Rachid Bouchareb (1991).


 

Ce soir, cérémonie d’ouverture, dans 10 salles :

* À 20h00 : Eiffel de Martin Bourboulon (2021).


 

Faites vore programme.



Lundi 23 août 2021

 

À Lussas, hier, ont commencé les États généraux du film documentaire 2021, 33e édition, avec, comme toujours un programme plantureux (22-28 août 2021).

JPEG - 115.3 ko

 

La soirée d’inauguration était en plein air avec :

* La Patience des vignes de Agnese Làposi (2021).

JPEG - 270.4 ko

 

* Le Fils de l’épicière, le Maire, le Village et le Monde de Claire Simon (2020).


 

Aujourd’hui, dès le matin, commencent les projections des différentes sections.

Expériences du regard propose :

* À 10h15 : La Cité de l’ordre de Antoine Dubos (2021).

JPEG - 182.2 ko

 

Que no me roben los sueños de Zoé Brichau (2020).

JPEG - 108.5 ko

 

Histoire de doc, propose cette année un focus sur la Hongrie, au studio Béla-Balázs, avec aujourd’hui, toute la journée, 3 séances de courts métrages des années 1960 et 1970, à 10h15 et 14h15.

Et ce soir :

* À 21h15 : Lunes de miel (Nászutak) de György Szomjas (1970) ; Princesse en haillons et en lambeaux (Rongyos hercegnő) de István Dárday (1975) ; Centaure (Kentaur) de Tamás Szentjóby (1973-2009).


 

Dans les Séances spéciales, deux films venus d’Israël, à 24 ans d’écart :

* À 14h45 : Comment j’ai appris à surmonter ma peur et à aimer Ariel Sharon.
(Eich Hifsakti L’fahed V’lamadeti L’ehov et Arik Sharon) de Avi Mograbi (1997).

Et

Les 54 Premières Années – Manuel abrégé d’occupation militaire (The First 54 Years - An Abbreviated Manual for Military Occupation) de Avi Mograbi (2021)


 

Les soirées en plein air continuent tout au long du festival.

JPEG - 210.8 ko

 

Ce soir, à 21h30 :

* Adieu Athènes de Violette Bellet (2021).

JPEG - 111.7 ko

 

* H6 de Ye Ye (2021).


 

Suivront les autres sections avec notamment :

* Les deux Fragment d’une œuvre : honneur au deux Australiens Arthur & Corinne Cantrill et à la Belge Annik Leroy

* Route du doc, avec, cette année, un focus sur l’Autriche.

* Docmonde

* la plateforme Tënk,

Ainsi que la Journée Sacem, la Journée Scam et la Nuit Scam.

Faites votre programme. et profitez des rediffusions.


À Angers, pour le festival Premiers Plans 2021, la 33e édition, a été différente, prolongée et décentralisée. Elle a eu lieu en ligne, gratuitement est au Forum des images à paris en janvier 2021. Le festival des premiers films européens effectue sa clôture officielle avec son Estival (23-29 août 2021).


 

Ce soir, ouverture :

* À 20h00 : Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid (2021).
En sa présence.


 

On peut aussi choisir le patrimoine :

* À 18h00 : La Captive de Chantal Akerman (2000).
Présentation par Claire Atherton, Sylvie Testud, Stanislas Merhar.

* À 20h30, en plein air, un concert suivi de La strada de Federico Fellini (1954).

Faites votre programme.


À Paris, au Centre culturel coréen c’est Ciné-Corée Cycle Films d’horreur (23-27 août 2021).

Ce soir :

* À 16h00 et à 19h00 : Deux Sœurs (Janghwa, Hongryeon) de Kim Jee-woon (2003).


 

Entrée libre avec réservation obligatoire.



Samedi 21 août 2021

 

À Gindou, commencent les Rencontres Cinéma 2021, 37e édition (21-28 août 2021).

JPEG - 295.6 ko

 

Les séances sont lieu dès le matin au cinéma l’Arsénic, et, en soirée, en plein air, elles sont gratuites. En parallèle des projections, il y a des "tchatches", des jeux, et, à partir de demain, dimanche, chaque soir à 19h00, les apéros-concerts.

Au programme, une Rétrospective Marie-Claude Treilhou en sa présence.

Et deux riches sections :

* Vagabondages cinématographiques, un programme de longs et courts métrages des films récents, inédits, peu diffusés ou en avant première (courts ou longs métrages, fictions ou documentaires).

* Films du patrimoine avec une carte blanche aux Caméras sénégalaises du Centre Yennenga, avec la Cinémathèque de Toulouse.

Gindou, toute l’année, c’est aussi l’éducation à l’image, une résidence d’écriture l’accueil des tournages et Le goût des autres, 16e édition, un concours ouvert aux 12-18 ans en Occitanie et Nouvelle Aquitaine.


 

Ce soir, ouverture, au cinéma de verdure, à 21h30 :

* Le Jour des rois de Marie-Claude Treilhou (1991).

JPEG - 232.8 ko

 

* Simone Barbès ou la vertu de Marie-Claude Treilhou (1980).

SIMONE BARBÈS OU LA VERTU, un film de Marie-Claude Treilhou - Extrait from Shellac films on Vimeo.

 

Faites votre programme.


À Lisbonne, commence le festival IndieLisboa 2021, 18e édition (21 août-6 septembre 2021).

JPEG - 51.8 ko

 

Le festival, qui montre des œuvres hors des radars de la circulation cinématographique habituelle, devait avoir lieu au printemps, il a été reporté et présente 276 films dans neuf sections.

Au programme de cette édition, une Rétrospective Sarah Maldoror : "Ready for the revolution ?"

JPEG - 153 ko

 

La Compétitions longs et courts métrages, se divise en deux sections :

* La compétition internationale qui propose des premières, deuxièmes et troisièmes œuvres de réalisées en 2020 et 2021, jamais montrées en salles au Portugal.

* La compétition nationale qui propose des premières mondiales. C’est l’un des temps forts du festival (quatre longs métrages et 19 courts métrages de réalisateurs portugais émergents.

Les autres sections sont non-compétitives, notamment : Brand New, Foco Silvestre, Silvestre, Indie Music, Director’s Cut...

Aujourd’hui, ça commence dès 10h30.

Ce soir, ouverture au Cinema São Jorge :

* À 21h00, salle Manoel-de-Oliveira : Summer of Summer Of Soul (…Or, When The Revolution Could Not Be Televised) de Ahmir "Questlove" Thompson (2021).


 

* À 21h30, salle 3 : Soirée bi-curtas

JPEG - 204.9 ko

 

Faites votre programme.


Salut les câblés !

La semaine télé de Jeune Cinéma du 21 au 27 août 2021.



Vendredi 20 août 2021

 

À Karlovy Vary, commence le Festival du film 2021 (KVIFF), 55e édition (20-28 août 2021).

JPEG - 42.7 ko

 

Il est né en 1946 à Carlsbad, un an après la constitution de la IIIe République tchécoslovaque. Dès 1950, il a été suivi attentivement en France, par L’Écran français (1943-1952), puis Images et son (1953-1982) en 1951, par Positif, né en 1952, à partir de 1956, et enfin par Jeune Cinéma, né en 1964, à partir de son n°17 en 1966.
Annulé en 2020, il garde, au long des années son caractère fondamentalement démocratique, avec des projections de 200 films en avant-premières mondiale ou européenne, à toutes les heures de la journée, un peu partout dans la ville, les 6 salles du Thermal Hotel, et 6 autres cinémas.

JPEG - 105.2 ko

 

Cette 55e édition, à travers les différentes sections - Crystal Globe Competition, East of the West Competition, Horizons, Imagina, People Next Door, Midnight Screenings - honore Michael Caine, Jan Sverak, Ethan Hawke et Johnny Depp, ainsi que la Film Foundation fondée en 1990 par Martin Scorsese, avec 10 films.

Aujourd’hui, les projections et les rencontres commencent tôt le matin avec

* À 8h30 : Hit the Road de Panah Panahi (2021).


 

On note aussi :

* À 12h00 : Days (Rizi) de Tsai Ming-liang (2020).


 

Ce soir, Cérémonie d’ouverture, au cours de laquelle Sir Michael Caine recevra le Globe de cristal pour l’ensemble de son œuvre :

* À 20h00 : Zátopek de David Ondříček (2021).


 

Elle est suivie, à 22h45, d’un concert du Karlovy Vary Orchestre Symphonique devant l’Hôtel Thermal, puis d’un feu d’artifice.
Le rituel "Tapis rouge", lui, commence dès 16h00. Mais on peut lui préférer le vrai cinéma, et découvrir :

* À 16h00 : Babi Yar. Context de Sergei Loznitsa (2021).


 

En ce moment, en ligne intégralement.

* À 16h30 : Come Here (Jai Jumlong) de Anocha Suwichakornpong (2021).


 

* À 22h00 : Brother’s Keeper (Okul Tıraşı) de Ferit Karahan (2021).


 

* À 22h30 : Été 93 (Estiu 1993) de Carla Simón (2017).


 

Ou revoir :

* À 16h00 : Petite fille (Little Girl Děvčátko) de Sébastien Lifshitz (2020).

JPEG - 177.6 ko

 

* À 19h00 : Capharnaüm de Nadine Labaki (2018).

JPEG - 156.1 ko

 

* À 21h00 : Une affaire de famille (Manbiki kazoku) de Hirokazu Kore-eda (2018).

JPEG - 302.6 ko

 

Faites votre programme.



Jeudi 19 août 2021

 

À Édimbourg, hier a commencé le Festival international du film 2021 (EIFF), 74e édition (18-25 août 2021).

JPEG - 70.8 ko

 

Fondé en 1947, dans le cadre d’un festival pluridisciplinaire Edinburgh International Festival (EIF), comme une fête du documentaire par le grand John Grierson, en un temps où il n’existait que deux autres grands festivals due cinéma, Venise et Cannes, il a une origine prestigieuse. Le EIFF programme désormais les nouveaux talents et les découvertes en tous genres du monde entier.

Au long des années, il a accueilli les cinéastes historiques, John Huston, Roberto Rossellini, Robert Flaherty, Jacques Tati, Gene Kelly, Norman McLaren, etc., et il a même eu un "abonné", Ingmar Bergman, cinq années de suite, entre 1957 et 1961.
Il a aussi révélé Bill Forsyth, Danny Boyle ou Stephen Frears.
Il a enfin inauguré les rétrospectives - Douglas Sirk, Werner Herzog, Martin Scorsese -, ce qui est devenu une pratique courante dans les festivals de cinéma du monde entier.


 

Cette édition 2021 est hybride, avec 31 nouveaux longs métrages et 73 courts métrages, en salle et en ligne.

Aujourd’hui commence la partie populaire du festival, le Film Fest in the City qui propose un programme gratuit en plein air, sans billet, sans réservation, premier arrivé, premier servi, dans St Andrew Square, avec 4 séances, à partir de midi (19-25 août 2021).

JPEG - 424.9 ko

 

Hier, mercredi 18 août 2021, le Opening Gala a eu lieu au Festival Theatre :

* À 20h00 : Pig de Michael Sarnoski ().


 

Aujourd’hui, en salle :

* À 15h30 : Bosco de Alicia Cano Menoni (2020).

BOSCO Trailer - Eng. subs from FILMOTOR on Vimeo.

 

* À 18h00 : Prince of Muck de Cindy Jansen (2021).

Prince of Muck Trailer (2mins 16secs) from Faction North Ltd on Vimeo.

 

* À 18h30 : The Bright Side de Ruth Meehan (2020).


 

* À 21h30 : The Night House de David Bruckner (2020).


 

Faites votre programme.


À Bruxelles, la Cinematek, avec l’Association des cinémathèques européennes, soutient la Cinemateca Brasileira qui a brûlé le 29 juillet 2021, avec des pertes immenses, irrémédiables.

"Le cinéma est mondial, tout comme le patrimoine culturel. Tous deux ont récemment été insultés, humiliés et gravement endommagés par les autorités brésiliennes. Il ne fait aucun doute que leur gouvernement doit être tenu responsable d’avoir mené la Cinemateca brasileira dans une telle crise qui a fini par déclencher l’incendie du 29 juillet 2021".

Ce soir :

* À 21h15 : O caçador de diamantes de Vittorio Capellaro (1931).

JPEG - 191.2 ko

 



Mercredi 18 août 2021

 

À Český Šternberk (à 46 km de Prague), au château, commence le Festival du film noir 2021, 9e édition (18-22 août 2021).

JPEG - 168.7 ko

 

Après le château de Kokořín en 2013, puis celui de Křivoklát (2014-2020), en 2021, le festival investit le château gothique de Český Šternberk (alias Château de Sternberg) qui surplombe la rivière Sázava, transformant les chambres en salles de projection.

JPEG - 296.1 ko

 

Au programme, outre les sections Noir without prejudice, Amnesiac Noir, Bollywood noir, Tchécoslovaque noir, on note une rétrospective Ida Lupino, des hommages à Bette Davis et à Victor Mature, et aux frères Coen, ces noirs farceurs.

Noir Film Festival 2021 from Noir Film Festival on Vimeo.

 

Aujourd’hui, ça commence dès l’après-midi :

* À 16h00 : Crossfire de Edward Dmytryk (1947).


 

* À 18h15 : High Wall de Curtis Bernhardt (1947).


 

* À 18h45 : The Hitch-Hiker de Ida Lupino (1953).


 

Ce soir, cérémonie d’ouverture, en plein air, dans la cour centrale, désormais Cour Hana-Maciuchová, en hommage à l’actrice Hana Maciuchová (1945–2021), avec, à 20h00, un concert du saxophoniste Kamil Janský, en son honneur, suivi du film :

* À 21h00 : On Dangerous Ground de Nicholas Ray (1951).


 

Faites votre programme.


À Groix, commence le Festival international du film insulaire 2021 (FIFIG), 20e édition (18-23 août 2021).

JPEG - 204.7 ko

 

Depuis 2001, le festival commence à avoir une belle histoire. Il nous a fait faire le tour du monde, une odyssée d’île en île, jusqu’en 2019, ces dernières années, les petites Antilles en 2017, La Sicile et ses îles en 2018, Les îles chiliennes...
En 2020, le festival a été annulé, et son programme, cette année, est repris avec un regard transversal : Regards d’îliennes.

JPEG - 107.8 ko

 

Les 11 films de la compétition longs métrages et les 16 films de la compétition courts métrages nous emmènent du Japon à Haïti, des Philippines à l’Irlande, de la Jamaïque à la Chine en passant par Madagascar, l’Iran, la Côte d’Ivoire et les îles Kouriles.
Et puis, il y a des concerts tous les soirs, à partir de 21h15, et des expositions.

Aujourd’hui, on amorce, les compétitions commencent demain :

* À 10h00  : Mère de tant d’enfants de Alanis Obomsawin (1977).

b’Mère de tant d’enfants’, b’Alanis’ b’Obomsawin’, offert par l’Office national du film du Canada

 

* À 11h30 : Enfants de justice. Belle-Île-en-Mer, chronique d’un bagne d’enfants de Pierrick Guinard (1999).

JPEG - 127.1 ko

 

* À 14h00 : Mahaleo de César Paes & Raymond Rajaonarivelo (2005).

MAHALEO a film by Paes & Rajaonarivelo from laterit on Vimeo.

 

* À 16h30 : Small Talk de Hui-Chen Huang (2017).


 


Les sorties sur les grands écrans

* L’Échiquier du vent (Shatranj-e baad) aka Chess of the Wind de Mohammad Reza Aslani (1976).

* Attention au départ ! de Benjamin Euvrard (2019).

* Summer White (Blanco de Verano) de Rodrigo Ruiz Patterson (2019).

* Louloute de Hubert Viel (2020).

* Drive My Car (Doraibu mai kā) de Ryūsuke Hamaguchi (2021).



Mardi 17 août 2021

 

En Chine, alors que le Festival international du film de Pékin 2021 (BJIFF), 11e édition, a été reporté à une date ultérieure non déterminée, à Hong Kong, les festivals de cinéma sont très nombreux.

JPEG - 1.1 Mo

 

Le Festival international du film de Hong Kong, qui a eu lieu en avril 2021 en version hybride, propose son édition estivale, le Hong Kong Summer International Film Festival 2021 (HKSIFF), 45e édition, qui commence aujourd’hui, en attendant son édition d’automne (17-30 août 2021).


 

Au programme, outre les sections Festival Spotlight, Fantastic Beats, Restored Classics,Cinema Heritage, From the Film Foundation, Back to the Screen, on note deux hommages :

* The Dreamscapes of Kon Satoshi, avec demain, à 21h50 : Perfect Blue (Pâfekuto burû) de Kon Satoshi (1997).


 

* From Darkness, Kim Ki-duk, avec, demain, à : Crocodile (Ag-o) de Kim Ki-duc (1996).


 

Ce soir, Ouverture :

* À 18h30 et 21h30 : Annette de Leos Carax (2021).


 

Faites votre programme.


À Santiago, le Festival international de cinéma de Santiago 2021 (SANFIC), 17e édition, a commencé dimanche dernier (15-22 août 2021).

JPEG - 95.4 ko

 

Prévu en mars, il a été reporté et se tient finalement en ligne et gratuit comme la 16e édition de 2020.


 

Au programme, outre les compétitions (Competencia Internacional, Competencia Internacional, Competencia Cine Chileno, Competencia Cortometraje Talento Nacional), les séances spéciales et les sections habituelles (SANFIC Educa, Directoras en Foco, Visiones del mundo, Maestros del cine), on note la rétrospective de l’actrice et réalisatrice argentine Ana Katz comportant ses 6 longs métrages principaux (sur 13 films, TV et courts) dont son premier et son dernier :

* El juego de la silla de Ana Katz (2002).


 

En ce moment, le film est intégralement sur Internet.

* El perro que no calla de Ana Katz (2021)


 

Le cinéma français est bien représenté, notamment :

* Seize printemps de Suzanne Lindon (2020), en compétition internationale.


 

Sur notre site, Jeune Cinéma en ligne directe.

* Slalom de Charlène Favier (2019), dans la section Focus Réalisatrices.


 

Sur notre site, Jeune Cinéma en ligne directe.

Faites votre programme.


À Lyon, à l’Institut Lumière, la Librairie du Premier-Film et le Musée sont restés ouverts.

JPEG - 229.7 ko

 

Aujourd’hui, le café rouvre, et comme depuis 20 ans, les mardis soirs de l’été, à la tombée de la nuit, on profite des projections gratuites en plein air sur la place Ambroise-Courtois, près de la Villa Lumière.

JPEG - 275.9 ko

 

Ce soir :

* À 21h30 : Pacific Rim de Guillermo del Toro (2013).


 


À Plobannalec-Lesconil, en pays Bigouden, on a verni hier les collages de Aube Breton-Elléouët, exposés avec les tableaux en coquillages de Youen Durand. (17 août-5 septembre 2021).

JPEG - 247.8 ko

 



Au fil du temps, tous les éditos
 

Voyage dans le temps.
 



Revue Jeune Cinéma - Contacts