Journal de Solomon Roth (septembre 2023) II
16-30 septembre 2023
publié le jeudi 21 septembre 2023


Jeudi 21 septembre 2023

 

Bon anniversaire à Bernard Chardère (1930-2023), qui aurait eu 93 ans aujourd’hui.


 


 

Jeune Cinéma publie le numéro spécial Bernard Chardère, dans une édition revue et augmentée comportant ses derniers textes jusqu’en 2023 (à paraître).


À Paris, le Grand Action rend hommage à un festival de cinéma qui marqua une étape importante de l’histoire du cinéma en France, et qui est pourtant méconnu, le Festival international du jeune cinéma de Hyères (1965-1983).


 

C’est le moment de donner quelques précisions chronologiques.

* La revue Jeune Cinéma est née en septembre 1964. Son nom a été choisi par Jean Delmas (1912-1979) et Bernard Chardère (1930-2023). Celui-ci, qui vient de s’éteindre la nuit du 25 août 2023, expliquait ainsi ce choix : "Je cherchais une traduction à Cinema Nuovo, le nom de la revue de Guido Aristarco (1918-1996) & Renzo Renzi (1919-2004) et leurs amis, sans doute plus orthodoxes que nous autres en marxisme, qui était une revue selon nos vœux. Plutôt que "Cinéma Nouveau", j’avais trouvé Jeune Cinéma."
Les fondateurs ont omis de déposer le titre, et comme le concept, ils sont tombés dans le domaine public.

* Le Festival international de Hyères (du jeune cinéma), lui, est né en avril 1965. Dans ses programme, il proposait deux sections Cinéma d’aujourd’hui à la recherche de découvertes "arts et essai", et Cinéma différent, tourné vers l’expérimentation.
Il a connu de nombreuse turbulences. Externes, puisqu’il a été déplacé à Toulon entre 1972 et 1976, pour retourner à Hyères en 1978. Internes aussi, puisque, dès cette année-là, une vive opposition s’est développée entre les tenants du cinéma expérimental et ceux qui souhaitent rester plus grand public.
La revue Jeune Cinéma a assisté à un certain nombre d’entre eux. Et comme on peut le voir dans ses comptes rendus, en cours de mise en ligne, la plupart des films présentés aux Rencontres de Hyères ne sont jamais sortis en salle en France.

* Enfin le Collectif Jeune Cinéma, est né en 1971, spécialisé dans la distribution et la diffusion du cinéma expérimental.

Au Grand Action, ce soir, le CJC organise, avec Carlotta, une projection à partir de ses collections de quelques films diffusés au Festival de Hyères entre 1971 et 1983.

* À 19h30, en avant première : Jeune Cinéma de Yves-Marie Mahé (2023).
En sa présence avec Anielle Weinberger.


 

* À 21h30, films expérimentaux : Jemina, fille des montagnes de Anielle Weinberger (1971) ; Dansité de Jean-Paul Dupuis (1978) ; Frauenzimmer de Pierre Bressan (1978) ; Da Movies de Sandy Ressler (1980) ; Wave Symmetries de Lowell Bodger (1971) ; 24 frames per second de Takahiko Iimura (1978) ; Sea Travels de Anita Thacher (1979) ; Le Cri nu de François Denis (1979).


À Rennes, commence le festival international de courts métrages fantastiques, étranges et insolites Courtmétrange 2023, 19e édition (21 septembre-1er octobre 2023).


 

Chaque année, un thème, en 2023, c’est la célébration de l’eau : Comme un poison dans l’eau ! L’Or bleu, immensité de fiction et ressource de vie.
Au programme : Compétition internationale et le jury ; Hors compétiton ; Séances longs métrages ; Séances spéciales ; Conférences et rencontres ; Expositions et vistes.


 

Ce soir, un film et son étude :

* À 18h30, en entrée libre : Regards Croisés philosophie et cinéma, avec Maude Robert, Gwendal Parmentier et Steven Pravongbre.

* À 21h00 : The Lighthouse de Robert Eggers (2019).


 

Faites votre programme.


À Paris, à l’Arlequin, avec l’Institut polonais Paris, commence le festival du cinéma polonais Kinopolska 2023, 16e édition (21-24 septembre 2023).


 

Au programme, une sélection des films remarqués dans les festivals de Gdynia, Cannes, Venise ou encore Clermont-Ferrand.

Ce soir :

* À 17h00 : Une femme sur le toit (Kobieta na dachu) de Anna Jadowska (2022).
En sa présence.


 

* À 20h00 : Filip de Michał Kwieciński (2022)
En sa présence avec Vincent Meutelet.


 

Faites votre programme.


À Paris, la Cinémathèque du documentaire à la Bpi continue l’Année du documentaire, en présentant une rétrospective intégrale des documentaires de Claire Simon, Les rêves dont les films sont faits (21 septembre-1er novembre 2023).

Ce soir, ouverture :

* À 19h00 : Notre corps de Claire Simon (2023).
En sa présence avec Thierry Garrel.


 


À Paris, à la Galerie Paris Cinéma Club, on célèbre Audrey Hebpurn (1929-1993), avec un exposition, et, au Christine, une rétrospective.


 

Ce soir :

* À partir de 19h00 : Vernissage.

* À 21h00 : Voyage à deux (Two for the Road) de Stanley Donen (1967).
Présentation par le fils de Audrey Hepburn, Luca Dotti.


 

Bonne lecture (et signature à 17h00) :

* Eileen Hofer & Christopher, Audrey Hepburn. Roman graphique, Paris, Michel Lafon, 2023.


 

Faites votre programme.


À Paris, au Saint-André des arts et au Luminor Hôtel de ville, commence le festival Artdocfest Echo in Paris, la Semaine des voix russes contre la guerre (21-25 septembre 2023).


 

Totalement interdit en Russie, en collaboration avec l’Institut Français, ainsi que les associations Russie Libertés, Artists in Exile, Verba, et la société de production Little Big Story, il met à l’honneur sept documentaires russophones opposés à la guerre.

Ce soir, ouverture au Saint-André des arts :

* À 19h00 : Eastern Front (Shidniy front) de Yevhen Titarenko & Vitaly Mansky (2023).
En présence de ce dernier.


 

Faites votre programme.


À Santiago, à la Cinémathèque nationale du Chili, le Centro cultural de la Moneda c’est maintenant qu’on commémore le cinquantenaire, avec la trilogie de Patricio Guzmán en version restaurée (21-24 septembre 2023) :

* Memorias a 50 años. La Batalla de Chile. La lucha de un pueblo sin armas.


 

En France, à Sèvres, au cinéma du SEL, les Amis du Monde diplomatique et l’Association Couleurs du monde présentent un film de fiction, le Chili, 3 ans après.

Ce soir :

* À 20h30 : Chili 1976 de Manuela Martelli (2022).
Débat avec Maurice Lemoine et Ricardo Parvex.


 

Cf. aussi "Chili 76", Jeune Cinéma n°416, été 2022

On se souvient avec Maurice Lemoine : Salvador Allende, "presente" !


À Paris, à l’Institut du monde arabe (IMA), les manifestations Ce que la Palestine apporte au monde (31 mai-19 novembre 2023), reprennent après l’été.


 

Ce soir, en entrée libre :

* À 18h30, en entrée libre : A Palestinian Women Assembly de Laurent Rojol & Roxane Borgna (2021).


 

* À 19h00 : Nouvelles formes de lutte et de mobilisation en Palestine.

On note tout de suite le vendredi 13 octobre 2023, la Journée d’étude Jean Genet


 


À Amsterdam, à l’Eye Museum, commence un cycle Preston Sturges. King of the Screwball Comedy (21 septembre-15 octobre 2023).


 

Le cinéaste hollywoodien Preston Sturges (1898-1959) s’est spécialisé dans les comédies sociales loufoques tendance absurde, satires du mode de vie américain.


 

Ce soir :

* À 19h00 : The Lady Eve de Preston Sturges (1941).


 

On peut encore passer un peu de temps avec Werner Herzog. The Ecstatic Truth (18 juin-15 octobre 2023), l’exposition et les dernières projections.


 

Aujourd’hui :

* À 13h00 : Aguirre, la colère de Dieu (Aguirre, der Zorn Gottes) de Werner Herzog (1972).


 



Mercredi 20 septembre 2023

 

À Paris, au Christine, commence le Festival du film merveilleux 2023 13e édition (20-22 septembre 2023).


 

Ce soir, avec à 18h30, un petit cocktail d’ouverture, et à 20h00, 8 courts métrages imaginaires :

* Darb’oħra (Another Time) de Sarah Zammit (2022).


 

* The Call of Water de Kaya Tone (2022).


 

* Chronolovie de Victor Cesca & Clémence Rocand (2021).


 

* Mental Soirée de Alberto Arellano (2022).


 

* Bolide de Juliette Gilot (2021).


 

* Ana Morose de Joao Rodrigues (2023).


 

* El After Del Mundo de Florentina Gonzalez (2022).


 

* L’Air de rien de Gabriel Henot-Lefevre (2022).


 

Faites votre programme.


À Grenoble, le festival international LGBTQ Vues d’en face 2023, 23e édition bat son plein (13 septembre-14 octobre 2023). On n’a pas vu passer l’info et on a raté l’inauguration, mais il continue encore un moment.

Clip Vues d'en face 2023 from Vues d'en face on Vimeo.


 

Ce soir :

* À 20h00 : Blue Jean de Georgia Oakley (2022).


 

Faites votre programme.


À Francfort, au Deutsches Filminstitut-Filmuseum (DDF), deux cycles sont en cours.

* Out of and in Focus. A Jewish Film History of West Germany (6-28 septembre 2023)

Ce soir :

* À 20h00 : Eiszeit de Peter Zadek (1975).


 

Et

* LetsDok. Hessian Documentary Film Day (16 septembre-

Ce soir :

* À 20h00 : Oskar Fischinger. Musik für die Augen de Harald Pulch (2023).


 


À Paris, à Beaubourg, la Cinémathèque du documentaire, reprend, comme chaque mois de l’année dernière, le cycle La Cinémathèque idéale des banlieues du monde.

Ce soir :

* À 20h00 : Pour l’instant, tout va bien..., réalisation collective (2022)
En présence de l’équipe du film avec Julien Pornet et Matthieu Dibelius.


 


À Paris, au Palais de la Porte dorée aujourd’hui, c’est cinéma, en partenariat avec le GREC, et rencontre avec Hee-Jin Kim, lauréate de la résidence Horizon(s) 2022.

Ce soir, deux films à 18h30 :

* Amira de Hee-Jin Kim (2023).

* Dans le creux de nos histoires de Hee-Jin Kim & Mathias Guilbaud (2022).
En sa présence avec Djamila Lebdiri.


 


À Paris, Ouverture de la Maison Gainsbourg.


 

Réservation en ligne.

Sur France Culture.


Les sorties sur les grands écrans

* Classified People de Yolande Zauberman (1987).

* Les Feuilles mortes (Kuolleet lehdet) de Aki Kaurismäki (2023).

* Déserts de Faouzi Bensaïdi (2023).

* Acide de Just Philippot (2023).

* L’Arbre aux papillons d’or (Bên trong vo kén vàng) de Pham Thiên Ân (2023).

* La Petite de Guillaume Nicloux (2023).

* Comme une louve de Caroline Glorion (2023).

* Carlos : L’odyssée Santana de Rudy Valdez (2023).

Les ressorties en version restaurées

* Quatre films de Ida Lupino : Avant de t’aimer (Not Wanted, 1949) ; Faire face (Never Fear, 1949) ; Bigamie (The Bigamist, 1953) ; Le Voyage de la peur (The Hitch-Hiker, 1953).

* Trois films de Pietro Germi : Au nom de la loi (In nome della legge, 1949) ; Le Chemin de l’espérance (Il cammino della speranza, 1950) ; Séduite et abandonnée (Sedotta e abbandonata, 1964).

* Je t’aime moi non plus de Serge Gainsbourg (1976).



Mardi 19 septembre 2023

 

À Paris, au Forum des images, commence le cycle Les femmes de Taïwan font des vagues (19 septembre-8 octobre 2023).


 

Au programme 30 films, 30 réalisatrices, et notamment un Hommage à Hu Tai-Li (1950-2022) avec trois de ses films.


 

Ce soir :

* À 18h00 : Sounds of Love and Sorrow (Ai lian pai wan di) de Hu Tai-Li (2000).
Présentation par Luisa Prudentino.


 

* À 20h00, ouverture : Gaga de Laha Mebow (2022).
En sa présence.


 

Faites votre programme.


À Francfort-sur-le-Main, le Deutsches Filminstitut-Filmuseum (DDF), c’est la fusion, en 2006, de l’Institut allemand du cinéma, créé en 1949, et du Musée allemand du cinéma, fondé en 1984. Il possède l’une des plus grandes archives cinématographiques d’Allemagne et l’une des collections les plus complètes de matériel sur tous les aspects de la cinématographie et du cinéma.
Et il présente également une riche programmation de séances de projections, dont des cycles thématiques remarquables.


 

Le cycle StreitFilme sous-titré : Les Journées du cinéma de Francfort sur la démocratie, les conflits et les différends (1er-22 septembre 2023) propose des films qui tous sont accompagnés d’une conférence d’introduction donnée par un scientifique et d’une discussion commune avec le public après le film. Il touche à sa fin.

Ce soir :

* À 20h00 : Diplomatie de Volker Schlöndorff (2014).


 

Et vendredi 22 septembre 2023 :

* À 20h00 : The Party de Sally Potter (2017).


 


À Paris, la séance du ciné-club de l’ENS, salle Dussane, c’est aujourd’hui, un mardi, comme autrefois.

Ce soir :

* À 20h30 : Avanti ! de Billy Wilder (1972).


 


À Paris, la Fondation Cartier-Bresson fait sa rentrée avec deux nouvelles expositions :

* Carolyn Drake. Men Untitled (19 septembre 2023-14 janvier 2024).


 

* Ruth Orkin. Bike Trip, USA, 1939 (19 septembre 2023 au 14 janvier 2024)


 



Lundi 18 septembre 2023

 

À Toulouse, commence le Festival international du film grolandais 2023 (FIFIGROT), 12e édition (18-24 septembre 2023).


 

Toujours joyeux, il célèbre, dans toute la ville, dans les lieux culturels (donc aussi les bistrots), le cinéma le plus libre d’hier et d’aujourd’hui, avec un programme de films barrés, qu’on ne voit nulle part ailleurs.

Au programme :

* Gro before et temps forts

* Les compètes : Compète longs ; Compète courts

* Les Gro Guest : Noël Godin ; Nine Antico ; Patrick Bouchitey ; Laurent Roth ; Philippe Druillet ; Radu Jude.

* Les sections tradi : Gro’zical ; Gro L’art.

* Les sections 2023 Dans ta bouche ; Made in ici ; Jeune Cinéma ; La campagne en folie ; Paris secret ; Joyaux grolandais ; Ciné bistrots ; Midnight Movies & dernière zéance.

Ce soir, ouverture :

* À 19h00, à l’American Cosmograph : Les Feuilles mortes (Kuolleet lehdet) de Aki Kaurismäki (2023).


 

Faites votre programme.


À Rome, à la Casa del cinema : Carta bianca a Martin Scorsese, part II (18-25 septembre 2023).

Ce soir :

* À 18h00 : Station Six-Sahara de Seth Holt (1962).


 

* À 21h00 : The King of Comedy de Martin Scorsese (1990).


 

Faites votre programme.


À Paris, à la Cinémathèque, c’est Aujourd’hui le cinéma.

Ce soir, salle Jean-Epstein, à 19h00, quatre films :

* Cœur brisé de Pablo Dury (2022).


 

* Le Soleil dort de Pablo Dury (2022).


 

* Alberi de Michelangelo Frammartino (2013).


 

* Mes Indésirables de Félix Fattal (2023).


 

Séance présentée par Félix Fattal et suivie d’une discussion avec Pablo Dury.


À Paris, à Beaubourg, la BPI propose un nouveau cycle de trois rencontres en entrée libre : Écrire les luttes (18 septembre-20 novembre 2023).

Ce soir, première rencontre :

* À 19h00 : Une lutte s’écrit dans la lutte.
Avec Zoé Carle, Véronique Servat, Youlie Yamamoto et Mathilde Larrère.


 

Les deux prochaines auront lieu le lundi 16 octobre 2023 : Une lutte s’étudie, et le lundi 20 novembre 2023 : Luttes en pages, en scène, en partage.


À New York, au MoMA a commencé l’exposition Emerging Ecologies. Architecture and the Rise of Environmentalism (17 septembre 2023-20 janvier 2024).


 

Les bâtiments produisent près de 40 % des émissions annuelles de carbone dans le monde. L’exposition raconte une histoire alternative de l’architecture en retraçant les projets innovants que les architectes ont proposés dès les années 1960 et 1970, face à la la crise environnementale.

Avec un catalogue.


 



Samedi 16 septembre 2023

 

Tout le week end, ce sont les Journées européennes du patrimoine 2023, 40e édition (16-17 septembre 2023).


 

En vedette, patrimoine vivant et patrimoine du sport.
Pour le sport, on y reviendra.

Faites votre programme.

Pour le cinéma, on propose :

Par exemple, à Paris, à la Cinémathèque, un hommage aux premiers spectacles de lanternes magiques, aux fantasmagories et aux premiers trucages de Georges Méliès, deux journées au musée et dans les studios pour jouer à avoir peur.

Ou encore, à Grenoble, la Cinemathèque la suite de l’invention des frères Lumière à Lyon : Aaton, de l’usine à films au paysage de l’invention.


À Paris, ce week-end : Vert, un nouveau cinéma (16-17 septembre 2023).


 

Un parcours écologique cinéphile et gourmand, au cinéma du Panthéon, au Nouvel Odéon, au Grand Action et aux Ursulines, organisé par les Cinémas indépendants parisiens. avec des Pass Journée.

* À 11h00, au Panthéon : Food Coop de Tom Boothe (2016).
En sa présence + déjeuner au restaurant du cinéma.


 

* À 16h00, au Nouvel Odéon  : Soleil Vert (Soylent Green) de Richard Fleischer (1974).
Présentation par Thierry Jousse + un goûter avec l’association Mieux manger au cinéma.


 

* À 19h15, au Grand Action : Dark Waters de Todd Haynes (2019).
Animation par l’association Climax + un cocktail dînatoire.


 


À Ferrare, commence le Festival du film 2023, 8e édition (16-23 septembre 2023).


 

Au programme :

* Dragon d’Or d’honneur à Giancarlo Giannini.

* La sélection : Autore, Docu, Retro, Eventi.


 

Ce soir, cérémonie d’ouverture :

* À 20h00 : Sweetwater de Martin Guigui (2023).


 

Faites votre programme.


À Paris, au au Saint-André des arts : Reprise de films du FID 2023.


 

Aujourd’hui, en présence des cinéastes :

* À 14h00 : Que quelque chose vienne de Mathilde Girard (2023).


 

* À 16h00 : O Marinheiro de Yohei Yamakado (2023).


 

* À 18h00 : L’Île de Damien Manivel (2023).


 

* À 20h00 : Ricorda ti che e un film comico de César Vayssié (2023).


 


À Marseille, au Gyptis continue le cycle Du cinéma pour la planète.

Ce soir :

* À 19h00 : L’Océan vu du cœur de Marie-Dominique Michaud & Iolande Cadrin-Rossignol ().
En sa présence.


 


À Marseille, à Vidéodrome2, toujours le cycle Au-delà de la mémoire–50 ans du coup d’État au Chili.

Ce soir, en partenariat avec le FIDMarseille :

* À 19h30 : El eco de las canciones de Antonia Rossi (2010).
En sa présence.


 


À Paris, la Maison européenne de la photographie (MEP), propose, en partenariat avec l’association Artists for Women Life Freedom, une journée spéciale en mémoire du meurtre, le 16 septembre 2022, de Mahsa Jina Amini, une étudiante de 22 ans, par la police des mœurs iranienne pour "infraction au code vestimentaire".

Aujourd’hui, ça commence à 14h00, avec deux films :

* À 14h20 : Le Laser Vert de Jeanne Grouet & Sajede Sharifi (2023).
En leur présence avec Massoud Salari.


 

* À 15h30 : The Art of Living in Danger de Mina Keshavarz (2020).


 



Au fil du temps, tous les éditos
 

Voyage dans le temps.
 



Revue Jeune Cinéma - Mentions Légales et Contacts